La Belgique entrera officiellement en confinement à partir de mercredi à midi jusqu’au 5 avril, pour limiter la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus Covid-19.

C’est ce qu’il ressort des conclusions du Conseil national de sécurité belge, réuni mardi soir, pour la deuxième fois depuis le début de l’épidémie, sous la présidence de la Première ministre, Sophie Wilmès.

Le Conseil prie les Belges de rester chez eux pour éviter la diffusion du coronavirus, en demandant de limiter les déplacements à l’essentiel (santé, nourriture, banque, pharmacie, poste, essence, aide aux gens dans le besoin). Les magasins seront fermés sauf les pharmacies, commerces de nourriture et nourriture pour animaux ainsi que les librairies, tandis que les rassemblements sont interdits, selon le conseil qui a dressé une liste détaillée des services essentiels.

Les entreprises sont, de leur côté, appelées à pratiquer le télétravail pour toutes les fonctions qui le permettent. Pour les autres, une distance sociale devra être observée entre les travailleurs sur le lieu de travail et dans les transports organisés par l’entreprise. Si ces mesures ne peuvent être mises en place, l’entreprise doit fermer ses portes. Les contrevenants s’exposent, quant à eux, à une lourde amende et à la fermeture forcée en cas de récidive.

“Ces décisions sont difficiles, elles ne sont pas prises à la légère mais l’évolution de la situation nous y contraint”, a souligné, en conférence de presse, la Première ministre, Sophie Wilmès, entourée des ministres-présidents wallon, bruxellois, flamand, germanophone et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Mme Wilmès qui s’est dite “pleinement consciente de l’effort” qui est demandé aux Belges, affirme compter sur leur compréhension du fait qu’”il est indispensable pour mettre cette épreuve derrière nous”.

Le Conseil national de sécurité belge avait décidé, dès jeudi soir, la fermeture des écoles et lieux publics et la suspension de toutes les activités récréatives, sportives, culturelles ou folkloriques, qu’elles soient publiques ou privées et “peu importe leur taille” en vue de limiter la propagation du coronavirus dans le pays.

Cette mesure, imposée d’abord sur l’ensemble du territoire belge jusqu’au 3 avril prochain, concernait les cafés, restaurants, clubs de sports, cinémas, salles de spectacle, les fêtes privées et tous les lieux publics.

Depuis le début de l’épidémie, la Belgique a enregistré 1.243 infections détectées, tandis que dix décès sont à déplorer.

Bouton retour en haut de la page
Fermer