Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a assuré mercredi que l’organisation serait solidaire de l’Afrique qui se prépare à affronter la pandémie du coronavirus.

“Tous les efforts doivent viser l’ennemi commun, alors que nous nous préparons à la propagation attendue de la pandémie en Afrique. Ce n’est en aucun cas le fait de l’Afrique. Mais comme pour la crise climatique, le continent africain pourrait finir par subir les plus grands impacts”, a dit M. Guterres lors d’une réunion (virtuelle) avec les représentants des pays africains membres des Nations-Unies.

Le chef de l’ONU a félicité les pays africains pour les mesures prises afin de supprimer la transmission et contrôler la propagation du Covid-19, ainsi que pour préparer la population et l’économie à son impact.

“Le système des Nations Unies fait tout ce qui est en son pouvoir pour aider à renforcer et à compléter les capacités nécessaires pour faire face à la propagation”, a affirmé le Secrétaire général.

M. Guterres a également noté que la Commission économique des Nations-Unies pour l’Afrique (CEA) travaille en étroite collaboration avec les pays du continent africain sur les questions de l’alimentation et de la dette.

Bouton retour en haut de la page
Fermer