L’ancien international ivoirien Didier Drogba a proposé dimanche de mettre au service de l’État l’hôpital de sa fondation pour le convertir en un centre de dépistage du coronavirus, rapportent des médias locaux.

L’hôpital Laurent Pokou (du nom de l’ancien international ivoirien décédé en 2016) a été offert par l’ancienne vedette dans un geste considéré par le préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi Irie, comme “un acte de patriotisme”.

Situé à Attecoubé, un quartier populaire d’Abidjan, l’hôpital n’est pas encore fonctionnel et pourrait être reconverti pendant cette période de crise sanitaire. “Il appartient à l’État de le rendre fonctionnel”, a indiqué la directrice de la fondation Drogba, Mariam Breka.

L’Etat ivoirien a annoncé jeudi qu’il allait établir “une stratégie de dépistage, avec l’installation à Abidjan de 13 centres de prélèvement de proximité, sur un total de 45 qui seront déployés” dans le pays.

Depuis le début de la crise, 574 cas d’infections au Covid-19 ont été enregistrés au total dimanche en Côte d’Ivoire, avec 41 nouveaux cas recensés dimanche, selon un dernier bilan officiel.

Bouton retour en haut de la page
Fermer