Un vaccin “ARNm” contre le Covid-19 devrait entrer en phase d’essais cliniques à la mi-avril, a annoncé le directeur adjoint de la commission municipale de la santé de Shanghai, Yi Chengdong.

Les vaccins à pseudo-particules virales (VLP) ont produit des anticorps spécifiques dans les expériences sur les souris, a indiqué, dans l’édition de mardi du quotidien “Science and Technology Daily”, ajoutant que des études sur la toxicité ont été effectuées sur les primates.

Les vaccins VLP sont des structures multiprotéiques qui imitent l’organisation et la conformation des virus, mais ne présentent pas de génome viral. Ils peuvent potentiellement être des vaccins efficaces, sûrs et abordables.

Parallèlement, trois produits de test de nouveau coronavirus ont été approuvés et cliniquement appliqués à Shanghai, a indiqué à la presse Zhang Quan, directeur de la commission des sciences et technologies de Shanghai.

“Le 15 mars, plus de 80.000 réactifs d’essai de Shanghai avaient été exportés vers 22 pays, dont l’Allemagne, la République de Corée et l’Arabie saoudite”, a-t-il fait savoir.

La Commission européenne a, de son côté, annoncé un soutien financier d’un montant pouvant atteindre 80 millions d’euros à CureVac, une société établie à Tübingen en Allemagne, qui met au point des vaccins très innovants, afin d’intensifier le développement et la production de vaccins contre le coronavirus en Europe.

L’aide serait fournie sous la forme d’une garantie de l’UE qui couvrirait un prêt de la Banque européenne d’investissement (BEI) en cours d’examen et d’un montant identique, au titre du volet “maladies infectieuses”du dispositif de financement InnovFin au sein du programme Horizon 2020 de l’Union européenne, précise un communiqué de la Commission.

“Au cours de cette crise de santé publique que nous traversons, il est de la plus haute importance que nous aidions nos chercheurs de premier plan et nos entreprises de haute technologie. Nous sommes déterminés à fournir à CureVac les moyens financiers dont cette société a besoin pour intensifier rapidement le développement et la production de vaccins contre le coronavirus”, a déclaré Ursula von der Leyen, présidente de l’exécutif européen, citée dans le communiqué.

De son côté, Mariya Gabriel, commissaire européenne chargée de l’innovation, de la recherche, de la culture, de l’éducation et de la jeunesse, a affirmé que le soutien à la recherche et à l’innovation européennes, “est un élément essentiel de notre réaction coordonnée pour lutter contre la propagation du coronavirus”.

Fondée en 2000, CureVac est une entreprise biopharmaceutique allemande dont la technologie de vaccination repose sur des molécules d’ARN messagers qui stimulent le système immunitaire. Selon la Commission européenne, des études préliminaires montrent que cette technologie augure d’une réaction rapide au Covid-19

CureVac a déjà commencé son programme de développement de vaccins contre le coronavirus et estime pouvoir lancer des essais cliniques d’ici à juin 2020.

Bouton retour en haut de la page
Fermer