La présidente du conseil des gouverneurs de la Banque africaine de développement (BAD), Nialé Kaba, a invité, mercredi, cette institution financière panafricaine à profiter du contexte pandémique lié au covid-19 pour “relever le défi de la digitalisation” des économies africaines.

“Au regard de l’intérêt que suscite le recours à cette technologie, je voudrais encourager la direction de la Banque à apporter un appui substantiel aux pays africains individuellement et collectivement, afin de renforcer l’infrastructure numérique nationale et régionale, pour une connectivité plus grande”, a-t-elle dit lors de la 55e session des assemblées annuelles de la BAD qui se tient en mode virtuel en raison du covid-19.

Il faut pouvoir tirer le meilleur profit de cette digitalisation, a insisté Nialé Kaba dont le mandat à la présidence du conseil des gouverneurs est arrivé à terme.

Cette rencontre “en mode virtuel et l’élection du président de la BAD par voie électronique apparaissent comme une véritable avancée dans nos méthodes de travail”, a-t-elle soutenu.

Sur un autre registre, Nialé Kaba, également ministre chargée du Plan et du Développement en Côte d’Ivoire, a rappelé la décision “historique” prise par le conseil d’administration de la BAD, qui a approuvé le financement d’un plan de réponse rapide contre la Covid-19.

Cette initiative dotée de 10 milliards de dollars US va servir à financer les ‘’plans de sortie de crise et à aider les pays membres (…) et le secteur privé’’ des Etats membres confrontés à la pandémie.

La 55ème Assemblée annuelle de la BAD et la 43ème réunion du Conseil des gouverneurs du Fonds africain de développement (FAD) ont débuté, mercredi.

Les Assemblées annuelles de la BAD réunissent des délégués, notamment des ministres des Finances, des gouverneurs de banques centrales, des décideurs politiques, des organisations de la société civile, des dirigeants d’organisations internationales et des représentants clés de l’industrie et du secteur privé.

Ce jeudi, les gouverneurs éliront le huitième président de la Banque. L’actuel président de la BAD, Akinwumi Adesina, dont le mandat expire le 31 août 2020, est le seul candidat à sa propre succession.

Bouton retour en haut de la page
Fermer