L’Union européenne (UE) a annoncé un ensemble de mesures d’un montant de 60 millions d’euros, en tant que contribution à une réponse régionale à la pandémie du nouveau coronavirus dans la Corne de l’Afrique.

Il s’agit de “contribuer à atténuer les répercussions sanitaires et socio-économiques de la pandémie de COVID-19, afin de soutenir l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), une organisation régionale qui compte huit États membres, dans le cadre de son mandat visant à coordonner les stratégies nationales de lutte contre la pandémie de COVID-19 dans la Corne de l’Afrique”, selon un communiqué de la Commission européenne.

Le programme mettra l’accent sur les groupes vulnérables, notamment les migrants, les réfugiés, les personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays et les communautés transfrontalières, et fournira des équipements médicaux, dont plus de 8,5 millions d’équipements de protection individuelle.

Il contribuera aussi à assurer la sécurité des échanges, tant en ce qui concerne les frontières que les chaînes d’approvisionnement critiques, ainsi qu’à promouvoir des solutions numériques pour assurer le suivi de la crise, précise la même source.

Ce programme répond à l’appel au soutien international lancé par les chefs d’État et les ministres de la santé et des finances des pays membres de l’IGAD en vue de contribuer à atténuer les effets de la pandémie de COVID-19 dans la Corne de l’Afrique.

Les États membres de l’IGAD sont Djibouti, l’Éthiopie, l’Érythrée, le Kenya, la Somalie, le Soudan, le Soudan du Sud et l’Ouganda.

Bouton retour en haut de la page
Fermer