L’Atalanta Bergame, à l’énergie à dix contre onze contre la Lazio Rome (3-2), et la Juventus Turin, facile face à la SPAL (4-0), le dernier représentant de Serie B, ont conquis mercredi leur billet pour les demi-finales de la Coupe d’Italie.

Les Bianconeri retrouveront l’Inter Milan, victorieuse mardi de l’AC Milan (2-1), alors que les Bergamasques seront opposés dans le dernier carré au tenant du titre Naples ou à La Spezia, opposés jeudi dans le dernier quart de finale. Contrairement aux quarts, les demi-finales auront lieu en matches aller-retour les 3 et 10 février.

La Juve n’a pas eu à forcer son talent, bien lancée par un penalty rapidement obtenu par Adrien Rabiot et transformé par Alvaro Morata (16e). Penalty accordé après intervention de la VAR, l’arbitre ayant d’abord averti le Français pour simulation.

Gianluca Frabotta (33e), pour son premier but en équipe première, Dejan Kulusevski (78e) puis Federico Chiesa (90+4e) ont ensuite validé la qualification.

La SPAL, cinquième en Serie B, n’a jamais baissé les bras mais n’a que rarement inquiété Gianluigi Buffon, titularisé à la veille de ses 43 ans.

L’Atalanta Bergame, elle, a dû puiser dans ses ressources pour sortir la Lazio Rome, à dix contre onze pendant une grande partie de la seconde période, dans une revanche de la finale de 2019 remportée par les joueurs de Simone Inzaghi.

A 2-2, à la 54e minute, la “Dea” semblait en effet mal partie quand elle s’est retrouvée à dix après l’exclusion – carton rouge direct – de son défenseur José Palomino pour une faute en position de dernier défenseur.

Mais cela n’a pas empêché l’équipe de Gian Piero Gasperini de prendre l’avantage, par Alekseï Miranchuk (57e). Elle aurait même pu ajouter un quatrième but dans la foulée mais Duvan Zapata a vu son penalty stoppé par le gardien romain Pepe Reina (67e). Un court avantage défendu jusqu’au bout.

Les Laziali pourront nourrir de vrais regrets au terme de ce match rythmé dans lequel ils étaient bien revenus – grâce à une tête de Vedat Muriqi (17e) puis une percée en solitaire de Francesco Acerbi (34e) – après l’ouverture du score rapide de l’Atalanta (Djimsiti, 7e).

Pour Gasperini, la Coupe est désormais devenue un vrai objectif où il compte bien “aller le plus loin possible”.

“Ce n’était pas une revanche de la finale perdue en 2019, c’était qu’un quart, mais la façon dont on a gagné est une belle satisfaction. La seconde période a été exceptionnelle”, a souligné l’entraîneur de l’Atalanta qui retrouvera la Lazio dès dimanche, toujours à Bergame, pour la 20e journée de Serie A.

Bouton retour en haut de la page
Fermer