Le coup d’envoi de la 2è édition de l’Automnale de Marrakech, un événement culturel et artistique de grande envergure, a été donné, samedi, par le vernissage d’une exposition collective de femmes artistes aux parcours et sensibilités artistiques différentes.

Visible aux cimaises de l’incubateur Emerging Business Factory (EBF), cette exposition réunit des artistes d’horizons et concepts différents et fait prévaloir la diversité des styles et la qualité maîtrisée de la création.

Il s’agit notamment de Hayat Kadiri Hassani, artiste-peintre, académicienne émérite et enseignante, Safae Lebane, une jeune artiste porteuse de trisomie 21, Karima Faouzi, une artiste dont les œuvres sont le plus souvent exposées en Italie, et Leila Benhalima, l’artiste-peintre qui participe en tant que marraine de l’art.

L’artiste-peintre Hayat Kadiri immortalise ses peintures avec passion, donnant naissance à des chefs-d’œuvre nacrés qui embrassent luminosité et transparence.

Grâce à un vocabulaire expressif, son travail lui permet d’écrire des phrases chorographiques et des poèmes rimés, sans mots, au moyen de la matière, de la couleur et des jeux de lumière, qui offrent à son style particulier une sensibilité incontestable.

Native de Kénitra, Safae Lebane s’est intéressée dès son jeune âge à l’art. Sa mère a joué un grand rôle dans sa vie artistique puisqu’elle va la pousser à trouver une voix d’expression originale, celle de la peinture, langage dans lequel cette jeune artiste porteuse de trisomie 21, peut traduire et transmettre au mieux ses émotions et sa vision particulière du monde.

Cette jeune artiste ne cache pas son ambition d’atteindre un niveau de création reconnu non seulement dans ses productions mais également dans ses techniques et sa base humaine.

L’artiste Karima Faouzi a construit sa notoriété en Italie, pays où elle a monté ses premières expositions. Son exposition la plus récente était “50 ans de peinture au Maroc” au Musée de la Palmeraie à Marrakech en 2015.

De son côté, l’artiste-peintre Laila Benhalima, pratique son art comme un moyen de communication, de thérapie et de quête de soi et de l’autre. Ancrée dans ses origines africaines, plongée dans une vision élargie du monde, cette pharmacienne de profession, invite le public dans ses tableaux, à mettre le mental de côté́ pour avoir accès à l’inconscient où résident des informations salvatrices et des énergies subtiles.

Libre de toute contrainte académique, cette artiste ose approcher et marier différents mediums, peintures, encres, pigments qu’elle pose sur papier, toile, carton marouflé, objets sculptés, cuir ou bois.

Dans une déclaration à M24, la chaine télévisée de l’info en continu de la MAP, l’artiste-peintre Leila Benhalima, a indiqué qu’elle opte pour le style onirique qui recourt aux images issues des rêves.

“Je tente d’approcher le monde du rêve et le tableau avec lequel je participe à cette exposition, fait partie de la série “De l’étrange à l’extraordinaire”, a-t-elle expliqué.

L’artiste n’a pas manqué de mettre en relief les visées de cette manifestation culturelle, qui oeuvre à faire participer tous les gens intéressés par l’art, relevant que l’Automnale de Marrakech a cette particularité de toucher à plusieurs genres artistiques : les arts plastiques, la danse, le chant et la photo entre autres.

Dans une déclaration similaire, l’artiste-peintre Hayat Kadiri Hassani a indiqué que son style artistique se caractérise par “une danse cantique et une spiritualité”.

“Mes œuvres traduisent cette recherche de la paix, alors que ma technique est une suggestion de personnages en mouvement parfois ordonné et parfois désordonné”, a-t-elle ajouté.

L’initiatrice de l’Automnale de Marrakech, Mme Hiba Ayada, a pour sa part, indiqué que cet événement artistique, qui souffle cette année sa deuxième bougie, vise à promouvoir de jeunes talents, promouvoir le tourisme culturel et faire découvrir le patrimoine de Marrakech, relevant que l’Automnale de Marrakech réunit des artistes issus de différentes disciplines, dont la rencontre donnerait naissance à de nouveaux projets.

Organisé sous l’égide du ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, cet événement culturel qui se poursuit jusqu’au 18 décembre prochain, se propose de faire découvrir ou redécouvrir des artistes confirmés, d’encourager les industries créatives et de proposer des stratégies de développement des carrières des artistes.

Ce mois de fête culturelle sera marqué par l’organisation des conférences, des salons littéraires, des expositions, des défilés de mode et des concerts offerts par des artistes reconnus, tels que Oum, Neta El Kayam, Fleche Love, Soukaina Fahsi et Sound Of Mint.

L’Automnale de Marrakech comprend également une journée caritative autour d’ateliers artistiques visant à sensibiliser les jeunes et les moins jeunes sur l’importance de la solidarité.

Bouton retour en haut de la page
Fermer