Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a appelé “au dialogue” entre le camp d’Alassane Ouattara, réélu président, et l’opposition qui conteste le scrutin, alors que des violences ont fait une dizaine de morts depuis le vote samedi.

M. Guterres “exhorte le président et les principaux dirigeants de l’opposition à s’engager dans un dialogue constructif et inclusif afin de trouver une issue à la crise actuelle et à oeuvrer ensemble à dégager un consensus en faveur de la cohésion nationale”, dans un communiqué reçu mercredi.

L’ONU appelle aussi “tous les acteurs politiques à respecter l’ordre constitutionnel du pays et à se conformer aux principes de l’Etat de droit”, alors que l’opposition a créé un “Conseil national de transition” qui doit former un “gouvernement de transition”.

Le président ivoirien Alassane Ouattara a été réélu pour un nouveau mandat avec 94,27% des voix au premier tour, selon les résultats annoncés par la CEI.

Lundi, l’opposition a annoncé la création d’un “Conseil national de transition”, présidé par l’ancien chef de l’Etat et président du principal parti de l’opposition (PDCI), Henri Konan Bédié, dans la perspective de former un “gouvernement de transition”.

Cette annonce a été condamnée avec la “plus grande fermeté” par le gouvernement ivoirien qui a accusé l’opposition de “complot contre l’autorité de l’Etat” et décidé de saisir la justice.

Bouton retour en haut de la page
Fermer