Les élections législatives en Côte d’Ivoire ont été fixées au 6 mars 2021, a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement, au lendemain de la fin d’un cycle de pourparlers entre le pouvoir et l’opposition pour pour décrisper le climat politique.

“Les collèges électoraux sont convoqués le 6 mars en vue de l’élection des députés de la mandature 2021-2025”, a déclaré Sidi Toure, ministre de la Communication, à l’issue du conseil des ministres.

Après une semaine de pourparlers mardi, le document de synthèse et un responsable du parti au pouvoir avaient simplement évoqué “le mois de mars” pour ces élections.

Des blocages persistent en vue de ces législatives sur la libération des leaders politiques emprisonnés après l’élection présidentielle du 31 octobre, le retour des exilés – notamment de l’ex-président Laurent Gbagbo – et la recomposition de la commission électorale, que l’opposition juge déséquilibrée en faveur du pouvoir, a expliqué un responsable de l’opposition sous couvert d’anonymat.

Le Front populaire ivoirien (FPI), parti de l’ex-président Gbagbo et deuxième grand mouvement d’opposition, a déjà annoncé la semaine dernière sa participation aux législatives. Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), principal mouvement d’opposition, ne s’est pas encore prononcé.

Les violences électorales liées à la présidentielle boycottée par l’opposition qui avait appelé à une campagne de désobéissance civile, ont fait 85 morts et un demi-millier de blessés entre août et novembre.

Le président Alassane Ouattara a été réélu pour un troisième mandat controversé, jugé inconstitutionnel par l’opposition.

Bouton retour en haut de la page
Fermer