Banque Atlantique, filiale du Groupe marocain Banque centrale populaire (BCP), a accordé un prêt de 32,5 milliards Fcfa (50 millions d’euros) à une société ivoirienne pour l’exécution de la 1ère tranche des travaux de bitumage des voiries de Yamoussoukro, la capitale politique du pays.

“Fortement engagé dans le financement d’infrastructures économiques et d’envergure pour les économies africaines, le Groupe BCP annonce avoir accordé, à travers sa filiale Banque Atlantique, un prêt de 32,5 milliards Fcfa à l’entreprise PFO Africa dans le cadre d’un partenariat Public – Privé avec la Côte d’Ivoire”, indique jeudi un communiqué du groupe marocain.

La cérémonie de lancement officiel des travaux s’est déroulée, mercredi à Yamoussoukro, en présence du président ivoirien Alassane Ouattara, du vice-président, du premier ministre, de présidents d’institutions, de membres du gouvernement et du PDG du Groupe BCP, Mohamed Karim Mounir.

Ce projet d’infrastructure traduit la volonté de l’Etat Ivoirien de requalifier un réseau routier qui date des années 1980, et qui fait partie d’un programme prioritaire de plusieurs phases, dont la phase 1 porte sur 18 voies pour une longueur totale de 41,3 km.

Il vise le renforcement de la sécurité et de la mobilité de populations ainsi que la promotion du rayonnement de Yamoussoukro en tant que capitale et ville stratégique du pays.

Selon le PDG du Groupe BCP, “ce nouvel accord de financement renforce et consolide un partenariat mutuellement bénéfique entre l’Etat de Côte d’Ivoire et la BCP. En effet, le Groupe BCP avait déjà financé les travaux de réfection de l’autoroute du Nord reliant Abidjan-Yamoussoukro à hauteur de 35 milliards FCFA et les travaux en cours sur l’axe Yamoussoukro-Daloa pour 50 milliards FCFA.

“Nous réaffirmons aujourd’hui notre engagement auprès de l’Etat de Côte d’Ivoire pour la renaissance des infrastructures routières de Yamoussoukro”, a-t-il ajouté.

En Côte d’Ivoire, rappelle le communiqué, le Groupe BCP participe activement au financement des projets de développement des infrastructures, en particulier dans le secteur des routes, où il totalise, en six ans, plus de 206 milliards mobilisés pour accompagner des projets routiers notamment les travaux d’urgence de l’autoroute Abidjan-Singrobo, le désenclavement des villages dans le district d’Abidjan, les travaux de renforcement de la route nationale Yamoussokro-Bouaflé-Daloa et la construction de la route Abidjan-Divo.

Bouton retour en haut de la page
Fermer