Le gouvernement ivoirien a lancé, mardi à Abidjan, le Fonds d’appui au secteur informel (FASI) d’un montant de 10 milliards FCFA (15,26 millions d’euros) pour 40.000 opérateurs du secteur informel dans le cadre des mesures de soutien contre la covid-19.

Les secteurs d’activité concernés sont la restauration, les maquis (restaurants-bars populaires), bars, les activités de loisirs, les activités de spectacle, le transport, les salons de coiffure et de beauté, les unités de transformation et le commerce dans le marché.

Selon le ministre de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes, Mamadou Touré, “ce n’est pas un crédit”. Il a précisé que les montants perçus tournent autour de 200.000 et 300.000 Fcfa (300 et 500 euros).

Peuvent en bénéficier tous acteurs du secteur informel, aussi bien les employés que les unités de production, dont les activités sont affectées par la pandémie à coronavirus. Sont ainsi concernés les employés du secteur ayant subi une perte de revenus en raison de la crise sanitaire ou les entrepreneurs ivoiriens dont l’activité économique est mise à mal par la pandémie.

Ceux-ci devront, naturellement, pouvoir faire la preuve de l’existence de ladite activité.

Sont prioritairement concernés les acteurs du secteur de la fabrication artisanale, la fabrication industrielle, le commerce, l’élevage, la pêche, l’hôtellerie, la restauration, l’hygiène et soins corporels, le textile, l’immobilier, le transport et la réparation d’engins.

Bouton retour en haut de la page
Fermer