Les constructeurs automobiles français Renault et PSA ont annoncé lundi qu’ils allaient fermer leurs usines en France, mais aussi en Europe pour une durée indéterminée, suite à la crise liée au coronavirus.

Le constructeur automobile PSA a annoncé, lundi, à l’issue d’un CSE extraordinaire, la fermeture progressive de l’ensemble de ses usines de fabrication et d’assemblement sur tout le territoire français, mais également ses usines en Europe.

Ainsi le groupe fermera mardi ses sites d’assemblage de véhicules à Poissy, Rennes et Sochaux en France. La décision concerne également ses usines à Saragosse (Espagne), Eisenach et Rüsselsheim en Allemagne, Ellesmere Port (Royaume-Uni) et Gliwice (Pologne).

Suivront mercredi les usines de Hordain (France), Vigo (Espagne), Mangualde (Portugal), puis jeudi celles de Luton (Royaume-Uni) et Trnava (Slovaquie). La fermeture d’autres sites industriels, produisant par exemple des composants mécaniques, “sera ajustée en conséquence”, a précisé PSA.

De son côté, le groupe Renault a annoncé la mise à l’arrêt de ses douze usines en France à partir de lundi soir, “jusqu’à nouvel ordre et en fonction de l’évolution de la situation sanitaire”. Quelque 18.000 salariés sont concernés par cette décision.

Le constructeur automobile français a également indiqué que la décision de fermeture concerne aussi ses quatre usines en Espagne (deux à Valladolid, une à Valence, une à Séville. Un total de 10.000 salariés supplémentaires est concerné.

Selon des médias français, l’exécutif est en train de préparer un plan de sauvetage à plus de 30 milliards d’euros, pour parer à l’impact économique de l’épidémie du Coronavirus. Ce plan devrait concrétiser les mesures économiques d’urgence annoncées, jeudi, par le Président Emmanuel Macron, en réponse à la crise provoquée par le coronavirus.

Bouton retour en haut de la page
Fermer