Alors que le coronavirus continue de progresser dans le monde, l’OMS met en garde contre la pénurie d’équipements de protection dont plusieurs pays ont interdit l’exportation.

Le virus a contaminé plus de 93.000 personnes dans le monde et fait plus de 3.200 morts, notamment en Chine où il est apparu en décembre. Il affecte dorénavant tous les continents, sauf l’Antarctique, et perturbe la vie quotidienne dans un nombre croissant de pays.

L’Organisation mondiale de la santé a ainsi alerté sur le “rapide épuisement” des stocks d’équipements de protection pour lutter contre le coronavirus ce qui met en danger la riposte mondiale à l’épidémie.

Son directeur Tedros Adhanom Ghebreyesus a réclamé une hausse de 40% de la production actuelle d’équipements personnels. L’agence spécialisée de l’ONU estime que chaque mois 89 millions de masques médicaux seront nécessaires dans le monde, ainsi que 76 millions de gants et 1,6 million de lunettes de protection.

En France, l’un des principaux foyers du virus en Europe avec l’Italie et l’Allemagne avec 212 cas confirmés et quatre décès, le gouvernement a publié un décret mercredi pour réquisitionner jusqu’au 31 mai les stocks de masques de protection.

L’Allemagne (plus de 200 cas confirmés) a interdit mercredi l’exportation de matériel médical de protection, notamment de masques, avec “certaines exceptions” notamment pour de l’aide humanitaire.

La Russie (6 cas confirmés) a interdit jusqu’au 1er juin l’exportation de masques de protection et autres équipements médicaux.

Alors que les annulations ou reports d’événements sportifs se multipliaient, le musée français du Louvre, fermé depuis dimanche, a annoncé mercredi sa réouverture.

Bouton retour en haut de la page
Fermer