Les négociateurs bipartisans du Congrès américain sont parvenus mercredi à un accord sur un projet de loi de dépenses d’urgence d’environ 8 milliards de dollars pour lutter contre le coronavirus.

Le texte, qui doit encore être voté par la Chambre plus tard mercredi et le Sénat jeudi, où un soutien bipartite est attendu, devrait être transmis au bureau du président Trump d’ici la fin de la semaine.

L’accord représente plus du triple de la taille du budget demandé par la Maison Blanche la semaine dernière et comprend un financement pour lutter contre la propagation du virus aux États-Unis et dans d’autres pays.

“Nous avons travaillé ensemble pour élaborer une réponse agressive et globale qui fournit les ressources dont les experts disent avoir besoin pour lutter contre cette crise”, a déclaré le président du sous-comité des allocations budgétaires du Sénat, le républicain Richard Shelby.

“Je remercie mes collègues de leur coopération et apprécie l’empressement du président Trump à signer cette loi et à obtenir le financement sans délai”, a-t-il ajouté dans un communiqué.

Le paquet comprendrait plus de 3 milliards de dollars pour la recherche et le développement de vaccins et d’autres traitements. Les autres composants de l’accord comprennent 2,2 milliards de dollars de nouveaux fonds de santé publique, près de 1 milliard de dollars pour les fournitures médicales, la préparation aux soins de santé et les centres de santé communautaires, entre autres.

Les démocrates ont déclaré qu’il autoriserait également 7 milliards de dollars de prêts à faible intérêt des petites entreprises pour les sociétés touchées par l’épidémie.

Un montant supplémentaire de 1,25 milliard de dollars irait au Département d’État pour aider à lutter contre la propagation du coronavirus à l’étranger. Cela comprendrait les frais d’évacuation et l’aide humanitaire, entre autres.

Les leaders parlementaires visaient un vote plus tard mercredi alors que l’urgence montait pour faire face à la crise, avec un nombre croissant de cas signalés aux Etats-Unis, d’un océan à l’autre.

Bouton retour en haut de la page
Fermer