Le Brésil a enregistré un nouveau record de 1.473 décès en 24 heures, portant le nombre total de morts dans le pays sud-américain à 34.021, soit le 3ème bilan le plus lourd au monde.

Déjà 2ème pays avec le plus de cas confirmés avec 614.941 infections, le pays de plus de 210 millions d’habitants a dépassé, jeudi, l’Italie où 33.689 personnes ont péri des suites de la pandémie.

Selon le dernier bilan du ministère de la Santé, 925 nouvelles infections au Covid-19 ont été recensées au cours des dernières 24 heures.

Par ailleurs, 325.957 patients, qui représentent 53,0% du total des personnes infectées, sont toujours sous surveillance médicale, tandis que 254.963 (41,5%) se sont rétablis de la maladie, a souligné la même source.

Le nombre élevé de cas et de décès intervient au moment où plusieurs gouvernements régionaux et municipaux du Brésil ont entamé cette semaine des processus de réouverture économique.

Cet assouplissement de l’isolement social a été critiqué par des spécialistes et des scientifiques qui estiment que le pays est encore loin du pic de la courbe de contagion, prévu en juillet prochain.

Jeudi, le Sénat a approuvé un projet de loi qui rend obligatoire l’utilisation de masques dans des lieux publics ou privés, sur l’ensemble du territoire national: transports publics, taxis, à l’intérieur des voitures et des avions, entre autres. Le texte devra encore être approuvé la Chambre en deuxième lecture.

Le fait de ne pas utiliser d’équipement de protection individuelle entraînera une amende fixée par les États ou les municipalités. De nombreuses villes ont déjà adopté l’utilisation obligatoire des masques dans les lois locales.

Selon le projet de loi, le gouvernement doit fournir des masques aux populations pauvres, alors que les entreprises, à leur tour, doivent offrir les dispositifs de protection à leurs employés, sous peine de payer une amende de près de 60 dollars par salarié.

Par ailleurs, le ministère de la santé a assuré que jusqu’à présent, 3,12 millions de tests de laboratoire (RT-PCR) ont été distribués aux laboratoires publics, dont près de 620.400 pour le dépistage du covid-19.

Bouton retour en haut de la page
Fermer