Le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un a supervisé le test d’une “arme guidée tactique” nouvellement développée, ont rapporté les médias officiels, un jour après que la Corée du Sud a déclaré que son voisin communiste avait tiré ce qui semblait être deux missiles balistiques à courte portée dans la mer de l’Est.

Les chefs d’état-major interarmées de la Corée du Sud ont déclaré samedi que le nord avait effectué des lancements depuis des zones proches de son comté occidental de Sonchon, dans la province de Pyongan Nord, et que les missiles avaient volé environ 410 kilomètres, atteignant une altitude maximale d’environ 50 km. Il s’agit du troisième essai d’armes de ce type effectué par le Nord cette année.

Dimanche, l’agence de presse nord-coréenne, KCNA a déclaré que le dirigeant Kim avait assisté au tir d’essai.

“Le test visait à reconfirmer et à montrer aux commandants de l’armée populaire coréenne les caractères tactiques et la puissance d’un nouveau système d’armes qui sera livré à ses unités”, a indiqué KCNA, ajoutant que l’exercice “a clairement démontré les caractères des différentes trajectoires de vol et angles de chute, la précision des obus guidés et leur puissance”.

KCNA a déclaré que c’était le dernier d’une série de systèmes d’armes nouvellement développés par la Corée du Nord.

Les responsables militaires et les experts sud-coréens ont présumé que les projectiles impliqués dans le dernier lancement pourraient être la version nord-coréenne du système de missiles tactiques de l’armée américaine (ATACMS).

Le système ATACMS déployé dans l’armée sud-coréenne est connue pour être en mesure de détruire une zone trois ou quatre fois plus grande qu’un terrain de football.

Le dernier test d’armes est survenu alors que le Nord déploie des efforts considérables pour empêcher le nouveau coronavirus de se propager sur son sol. Bien qu’il n’ait signalé aucun cas confirmé, Pyongyang a resserré ses frontières, renforcé les mesures de quarantaine et restreint la circulation des personnes et des biens.

Bouton retour en haut de la page
Fermer