Le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, M. Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou, a procédé, le 6 juin à Pointe Noire, à la remise officielle à la ministre de la santé et de la population, Mme Lydia Mikolo, de matériel pour le dépistage à grande échelle du virus responsable de la Covid-19.

Ce lot de matériels est un don de l’Agence internationale de l’énergie atomique (Aiea) et d’autres donateurs à la République du Congo.
Remettant ce don, M. Coussoud-Mavoungou a fait savoir que ce matériel, petit mais performant, devrait être utile pour le ministère de la santé et le laboratoire national de santé publique, afin de continuer à faire ce que le Président de la République a demandé.

“C’est un échantillon, et nous voulons vous rassurer que ceci fait partie de la première commande qui devrait nous parvenir. Dans quelques jours, la deuxième commande devrait arriver”, a-t- il dit, signalant que la République du Congo est le seul pays de l’Afrique centrale à avoir bénéficié de cette aide de l’Aiea.

Pour sa part, la ministre de la santé, marquée par cette donation jugée importante, en ce sens qu’elle va changer le visage du dépistage à grande échelle au niveau des départements de Pointe-Noire et du Kouilou. Elle souligné que le matériel reçu ne sera pas gardé dans les cartons, mais il est arrivé avec tout une équipe qui va immédiatement l’installer pour qu’il soit rendu effectif dans les jours à venir. Ainsi, elle a promis de faire parvenir au ministère de la recherche scientifique un premier rapport de l’utilisation de ce matériel.

De l’avis du directeur général du laboratoire national de santé publique, le Pr Fabien Niama, ce don de matériel est la matérialisation de la cohérence gouvernementale, car il va amener tout le gouvernement à considérer que la lutte contre la Covid-19 n’est pas uniquement l’affaire du ministère de la santé.

“Avec cet équipement, le ministre de la recherche scientifique aurait pu équiper les structures relevant de son département, mais il a préféré faire don de ce matériel extrêmement performant au ministère de la santé pour montrer que le gouvernement est entièrement mobilisé pour lutter efficacement contre cette pandémie qui traumatise tout le monde actuellement”, a dit le Pr Niama.

Ce matériel peu aider au déconfinement et au renforcement du dispositif déjà existant de la lutte contre la Covid-19. Cette donation de l’Aiea, qui s’inscrit dans la durée, est composée d’un matériel de haute technologie de détection incluant, entre autres, un appareil RT-PCR pour l’amplification de l’ADN en chaîne par la polymérase et en temps réel, trois vortex de biologie moléculaire pour le mélange des produits de la PCR, des oligonucléotides ou amorces, des dNTP, un master mix, l’ARN synthétique, des solutions de sulfate de magnésium qui sont des ingrédients et des consommables de la réaction de la PCR.

Ce matériel est également composé de centrifugeuses, utiles pour la purification de l’ADN ou l’ARN, en vue d’une réaction du PCR ; d’armoires de biosécurité pour faire la réaction de la PCR dans des conditions aseptiques permettant de réduire systématiquement le risque de contamination externe ; de kits de purification de l’ADN ou l’ARN selon l’utilité.

Outre ce matériel, cette donation compte des accessoires et des équipements de protection individuelle et autres équipements pour la désinfection, le sérum albumine de bovin, des gants, des filtres, des supports de laboratoire, des cryotubes et des tubes PCR, des Tips, des micropipettes, de l’éthanol, des barcodes et bien d’autres consommables pour réaliser toute la chaîne de la RT-PCR, a-t-on noté.

Bouton retour en haut de la page
Fermer