L’indice agrégé relatif au climat des affaires au Maroc (iCAM) a atteint 82,5 au 3ème trimestre 2020, soit une nette amélioration par rapport au second trimestre (T2) où l’indice agrégé était de 40,8.

Ce résultat reflète un sentiment de marché des décideurs économiques qui s’améliore par rapport au 2ème trimestre 2020, malgré une résurgence de la pandémie, selon les résultats du 3éme trimestre de l’année 2020 de l’iCAM.

Publié par Euros / Agency Africa, en partenariat avec Insightek, l’indice iCAM est un indice mesurant trimestriellement le sentiment de confiance des milieux d’affaires marocains quant à l’activité actuelle de leur entreprises, ainsi que leur perspectives sur les 6 prochains mois.

Pour cette édition, près de 1.200 chefs d’entreprises marocaines de tailles variées, et représentant l’ensemble des secteurs d’activités, ont été interrogés. Avec un taux de réponses de 25% et représentant 80% des secteurs d’activité, les résultats reflètent une économie qui redémarre lentement, sur fond d’incertitudes entourant les perspectives et liées à l’évolution de la pandémie.

Les décideurs économiques ont un sentiment de nette amélioration de la situation actuelle comparée au 2ème trimestre 2020 suite au déconfinement et à la reprise de l’activité économique dans le Royaume (indice 82,1 au 3ème trimestre 2020 comparé à 25 au 2ème trimestre 2020), a noté la même source.

“La progression de la confiance des milieux d’affaires est moins évidente lorsque interrogés sur leur perspectives à 6 mois (indice 82,8 au 3ème trimestre 2020 comparé à 58,6 au 2ème trimestre 2020)”, relève la même source, notant que si le déconfinement progressif a permis une reprise de l’activité, le redémarrage est plus lent que prévu et les incertitudes restent fortes quant à l’évolution de la pandémie et son impact sur les perspectives.

Les décideurs économiques sont également en attente de la mise en place effective du plan de relance gouvernemental, ajoute la même source.

L’indice fait ressortir que le rebond actuel du sentiment de marché, avec un indice qui se rapproche de la médiane reste malgré tout inférieur à la situation internationale. En particulier lorsqu’on le compare avec son homologue allemand IFO Index, utilisant la même méthodologie d’évaluation, dont le plus bas score historique a été de 74,3 en avril 2020, et qui oscille aujourd’hui autour de 95, précisant que le score de 82,5 de l’iCAM reflète une économie marocaine qui reste prudente.

Enfin, ce sentiment de marché s’avère moins pessimiste que les prévisions de contraction globale de l’économie pour 2020, a fait observer la même source, ajoutant que le quatrième trimestre confirmera ou infirmera cette tendance au vu de la résurgence de la pandémie.

Bouton retour en haut de la page
Fermer