Le Haut représentant de l’Union européenne (UE) pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, Josep Borrell, a dénoncé les plans des autorités israéliennes prévoyant la construction de près de 5.000 nouveaux logements dans des colonies en Cisjordanie occupée.

Le chef de la diplomatie de l’UE a affirmé dans un communiqué que ces plans mettent en péril la viabilité d’une solution négociée à deux États, conformément aux paramètres convenus au niveau international.

“Les colonies sont illégales au regard du droit international”, a réitéré M. Borrell, rappelant que l’UE ne reconnaîtra aucun changement aux frontières d’avant 1967.

Les activités de colonisation menacent les efforts en vue d’une reprise éventuelle des négociations entre Palestiniens et Israéliens, a mis en garde le haut représentant de l’UE, appelant le gouvernement israélien à revenir sur ses plans et à mettre un terme à toute expansion des colonies.

La période de mars à août 2020 a également été marquée par un pic de démolitions ou de confiscations d’habitations et de structures palestiniennes en Cisjordanie malgré la pandémie de Covid-19, a déploré M. Borrell, réitérant l’appel de l’UE aux autorités israéliennes pour qu’elles cessent ces démolitions, y compris celles de structures financées par l’UE.

Bouton retour en haut de la page
Fermer