La liste des candidats au poste de directeur général de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) a été réduite à cinq après que les 164 membres ont achevé le premier cycle de consultations, a annoncé, vendredi, l’OMC.

Les cinq candidats restants sont Ngozi Okonjo-Iweala du Nigeria, Yoo Myung-hee de la République de Corée, Amina Mohamed du Kenya, Mohammad Maziad Al-Tuwaijri d’Arabie saoudite et Liam Fox du Royaume-Uni.

Huit candidats briguaient la succession du Brésilien Roberto Azevedo, qui est parti fin août de l’OMC, un an plus que tôt que prévu, pour raisons familiales, en pleine crise économique mondiale, laissant l’institution en crise.

L’OMC a mené ces derniers jours une première série de consultations — appelées “confessionnaux” — avec chacun de ses 164 membres afin d’éliminer les trois candidats les moins bien placés pour recueillir un appui consensuel.

Lors de ces confessionnaux, les pays devaient donner les noms des quatre candidats qu’ils préféraient, lors d’auditions individuelles devant une troïka, composée des présidents de trois organes de l’OMC.

Les trois candidats ayant échoué sont: Jesus Seade Kuri, mexicain, ancien directeur général adjoint de l’OMC; Tudor Ulianovschi, ancien chef de la diplomatie moldave; et l’Egyptien Abdel-Hamid Mamdouh.

Bouton retour en haut de la page
Fermer