La Chine mettra en orbite plusieurs satellites pour son réseau spatial d’Internet des objets (IdO) en 2021, a indiqué lundi la China Aerospace Science and Industry Corporation (CASIC), un groupe de sociétés géré par l’état chinois dont une partie de l’activité porte sur la fabrication des composants de lanceurs et de satellites.

La CASIC devrait lancer douze satellites dans le cadre du projet Xingyun, la première constellation chinoise à bande étroite en orbite terrestre basse dédiée à l’IdO exploitée par sa filiale Xingyun Satellite Co, a fait savoir l’agence de presse officielle Chine nouvelle, ajoutant que la société prévoit d’envoyer un total de 80 satellites dans l’espace, afin de compléter le réseau à trois étages vers 2023.

La première étape du projet a été achevée après que deux satellites, Xingyun-2 01 et 02, sont entrés sur leur orbite en mai de cette année, ajoute-t-on de même source, alors que la deuxième étape verra le lancement de douze satellites l’année prochaine, ce qui améliorera encore la capacité de service globale du projet.

Les satellites utilisent des liaisons laser inter-satellites, qui leur permettent de communiquer sur de longues distances et donc d’améliorer les performances des services de communication en temps réel.

L’IdO basé dans l’espace aura une large couverture et permettra une connexion facile par tous les temps et dans de multiples domaines.

Le projet Xingyun devrait résoudre les angles morts de communication des entreprises d’IdO, dus à la couverture déficiente des réseaux de communication cellulaire sans fil.

Bouton retour en haut de la page
Fermer