Les perspectives de création d’un noyau universitaire dans la province de Chichaoua, en vue de renforcer l’offre d’enseignement supérieur, ont été au centre d’une réunion tenue, lundi, au siège de la préfecture.

Cette rencontre, qui s’est déroulée en présence du gouverneur de la province, Bouabid El Guerrab, et du président de l’Université Cadi Ayyad (UCA) de Marrakech, Moulay Lhassan Hbid, a été l’occasion de passer en revue les différentes phases organisationnelles et techniques pour la concrétisation de ce projet universitaire, et d’examiner les options possibles pour la réalisation de ce noyau, qui sera érigé sur une superficie de plus de 20 Ha, à travers les spécialités universitaires disponibles (possibilité de création d’une faculté pluridisciplinaire, de droit ou des sciences).

A cette occasion, M. Hbid a indiqué que cet important projet permettra d’élargir l’offre pédagogique de l’UCA et de la rapprocher des habitants de la province de Chichaoua, ainsi que de répondre aux besoins des étudiants de la province dans le domaine de l’enseignement supérieur.

Il a précisé que l’échéancier de ce projet demeure lié à la conclusion d’une convention entre l’Université, la préfecture de la province et les conseils provincial de Chichaoua et régional de Marrakech-Safi, relative à la situation de l’assiette foncière et aux propositions sur les spécialités universitaires qui seront créées.

M. Hbid a ajouté que toutes les composantes de l’UCA ne ménageront aucun effort pour la réussite de ce projet qui constituera un prélude pour la promotion de la recherche scientifique et le rapprochement des prestations universitaires des étudiants de la province de Chichaoua, saluant les actions menées par les autorités provinciales dans le cadre de la gestion de la chose territoriale.

De son côté, M. El Guerrab a souligné l’importance de la convergence entre les différents intervenants, chacun selon ses responsabilités et attributions, pour faire réussir ce projet, relevant la grande contribution de ce noyau universitaire au développement de la province.

Il a, en outre, appelé à la création de spécialités universitaires en phase avec les spécificités et potentialités de la province, notamment celles capables de répondre aux besoins de l’entreprise et de favoriser l’insertion des jeunes dans le marché du travail sur les plans local et national.

A l’issue de cette rencontre, tenue en présence notamment des présidents des conseils provincial et communal de Chichaoua, ainsi que du chef de la division de l’urbanisme à la préfecture, il a été souligné que ce projet sera examiné par la commission nationale de coordination de l’enseignement supérieur, lors d’une réunion prévue, en mars prochain, au siège du ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Bouton retour en haut de la page
Fermer