En infligeant à Liverpool sa 5e défaite consécutive à Anfield (1-0), Chelsea est remonté à la 4e place de la Premier League jeudi, alors qu’Everton et Tottenham ont pris des points importants dans la course à la Ligue des Champions, en matches avancés de la 29e et de la 33e journée.

La victoire à Sheffield United (2-0) dimanche n’aura été qu’un feu de paille pour Liverpool, à nouveau battu chez lui par un Chelsea bien organisé et réaliste.

Avec 47 points, Chelsea s’empare de la 4e place et du dernier ticket virtuel pour la Ligue des Champions, avec un point d’avance sur Everton et deux sur West Ham, qui ont tous deux un match en moins.

Pour Liverpool, mathématiquement, rien n’est perdu, malgré la 7e place et les quatre longueurs de retard sur Chelsea. Mais dans le jeu l’impression laissée a été une nouvelle fois inquiétante avec peu d’idées, aucun tranchant et le sentiment que les Reds jouent par intermittence et jamais tous ensemble.

Chelsea a fait le match qu’il fallait, pressant haut avec son 5-2-3 en phase défensive et n’hésitant pas à se replier très bas si le premier rideau était franchi.

En attaque, Thomas Tuchel avait opté pour la cavalerie légère avec Timo Werner en pointe, encadré par Hakim Ziyech et Mason Mount, pour profiter des espaces dans le dos des Reds.

Cette tactique a failli profiter à Werner qui avait devancé Alisson pour marquer dans le but vide avant de voir la VAR effacer sa réalisation (27e) pour un hors-jeu du coude.

Mais peu avant la pause, sur une longue ouverture de Ngolo Kanté, c’est Mount qui a repiqué au centre pour déborder un Fabinho pas assez vif et marquer le but décisif du droit (1-0, 42e).

Toujours invaincu depuis l’arrivée de Tuchel, Chelsea peut même viser plus haut pour la fin de saison et espérer une place sur le podium, pourquoi pas juste derrière l’intouchable City.

Everton a confirmé qu’il faudra aussi compter avec lui dans la course au Top 4, avec une victoire étriquée mais méritée contre West Brom.

Face à des Baggies redevenus combatifs, l’autre club de Liverpool a fait la différence en seconde période qrâce à une tête au premier poteau de Richarlison sur un centre de Gylfi Sigurdsson rentré quelques secondes plus tôt (1-0, 65e).

Parfois bousculés, les hommes de Carlo Ancelotti peuvent remercier leur gardien international Jordan Pickford, auteur d’une superbe parade main opposée pour dégager une tête flottante de Mbaye Diagne dès la 2e minute.

Ils auraient cependant pu prendre l’avantage plus tôt, comme sur cette grosse occasion où Dominic Calvert-Lewin a un peu trop hésité avant de frapper sur le gardien (42e).

Ces trois points restent très précieux dans une fin de saison qui ressemblera fort à une course d’usure pour obtenir les accessits rêvés.

Les Spurs ont enchaîné un troisième succès de suite, toutes compétitions confondues, dans ce énième derby de Londres, sur la pelouse de Fulham, et avec 42 points ils ne sont pas décrochés malgré leur 8e place.

Sur la lancée de leur victoire convaincante contre Burnley (4-0), les hommes de José Mourinho ont montré un allant offensif intéressant, avec le trio Gareth Bale, Harry Kane et Son Heung-Min reconduit devant, soutenu par Dele Alli.

Le seul but de la partie a été inscrit contre son camp par Tosin Adarabioyo en déviant une reprise d’Alli qui n’était probablement pas cadrée (1-0, 18e), après un contre bien mené par Kane et Son.

Quelques secondes plus tôt, l’avant-centre et capitaine de la sélection anglaise avait fait preuve d’une maladresse inhabituelle en envoyant dans les bras d’Alphonse Areola une tête aux six mètres (17e).

En début de seconde période, Tottenham a semblé lever le pied et est même passé tout près de la correctionnelle, quand l’égalisation a été refusée à Josh Maja en raison d’une main de Mario Lemina, peu après l’heure de jeu.

Cet avertissement a réveillé les Spurs qui ont été moins passifs par la suite et auraient pu doubler la mise par Kane, sans un beau réflexe d’Areola (83e). Ses stats sont toujours de 14 buts et 11 passes décisives en Premier League cette saison.

Bouton retour en haut de la page
Fermer