Pete Buttigieg, 38 ans, a créé la surprise mardi dans la primaire présidentielle démocrate de l’Iowa en prenant l’avantage d’une courte tête sur le sénateur Bernie Sanders, selon des résultats partiels, s’imposant comme un candidat incontournable dans la course à la Maison Blanche.

L’autre surprise vient du mauvais score de Joe Biden, le vice-président de Barack Obama, qui arrive quatrième derrière la sénatrice Elizabeth Warren, alors qu’il dominait les sondages au niveau national depuis des mois.

On ignore quand les résultats finaux seront proclamés, en raison d’un bug informatique qui a transformé cette première échéance en fiasco. Le vote de l’Iowa, un petit Etat rural qui s’exprime toujours en premier, s’est fait lundi soir non par bulletins mais dans des assemblées où les électeurs se regroupent et se comptent par candidat, en deux tours, un système de “caucus” complexe et critiqué.

En campagne dans le New Hampshire, qui votera le 11 février, le modéré Pete Buttigieg a célébré une “victoire stupéfiante”, soulignant qu’il était parti de presque zéro l’an dernier, avec “quatre salariés, aucune notoriété, pas d’argent, seulement une belle idée”.

Selon des résultats partiels actualisés, Pete Buttigieg a obtenu 26,8% des délégués, contre 25,2% pour Bernie Sanders. Elizabeth Warren, autre représentante de l’aile gauche du parti, arrive troisième avec 18,4%, suivie de Joe Biden (15,4%) et de la sénatrice modérée Amy Klobuchar (12,6%).

Le président du parti démocrate de l’Iowa, Troy Price, a présenté ses excuses pour le retard “inacceptable” dans la publication des résultats, dû selon lui à un problème informatique avec l’application utilisée pour les remontées des bureaux de vote.

Il a garanti la fiabilité des chiffres rapportés, qui ont été vérifiés par des versions papier. “Nous savons que ces chiffres sont exacts”, a dit Troy Price, qui a promis de publier les résultats complets dès que possible.

Bouton retour en haut de la page
Fermer