Le Parti libéral du Canada (PLC) du Premier ministre Justin Trudeau et le Parti conservateur (PCC, opposition) sont au coude à coude (33%) dans les intentions de vote à deux mois des élections fédérales, selon les résultats d’un sondage.

C’est la première étude d’opinion réalisée après la publication du rapport du commissaire fédéral à l’éthique selon lequel M. Trudeau aurait transgressé la Loi sur les conflits d’intérêts dans l’affaire de corruption SNC-Lavalin.

Ce rapport ne semble pas compromettre les chances des Libéraux pour la réélection, estime la Maison Léger à l’origine du sondage, notant que la cote de popularité du parti libéral est restée à peu près au même niveau qu’en juillet, bien avant la publication des conclusions du commissaire Dion.

Pour sa part, le Parti conservateur a perdu un point dans les intentions de vote entre juillet et août.

Le sondage mené dans la période du 16 au 19 août accorde 13 % des intentions de vote au Parti vert (PV), 11 % au Nouveau Parti démocratique (NPD) et 4% au Parti populaire du Canada (PPC).

“Après avoir examiné la preuve et plusieurs principes juridiques et constitutionnels fondamentaux liés à la question, le commissaire a conclu que le Premier ministre Trudeau a contrevenu à l’article 9 de la Loi sur les conflits d’intérêts”, a affirmé le Commissariat à l’éthique dans un communiqué.

L’affaire SNC-Lavalin a été déclenchée en février dernier lorsque l’ex-ministre de la justice Jody Wilson-Raybould avait accusé l’entourage du Premier ministre d’avoir exercé sur elle des pressions “inappropriées” pour qu’elle intervienne afin d’éviter un procès criminel à la firme SNC-Lavalin, impliquée dans un vaste scandale de corruption.

Bouton retour en haut de la page
Fermer