Le Parti libéral du Premier ministre canadien Justin Trudeau et son principal rival le Parti conservateur sont au coude-à-coude dans les intentions de vote, une semaine après le début de la campagne électorale en vue des législatives d’octobre, révèle un sondage mardi.

L’étude de l’institut Ipsos attribue 35% des voix favorables à chacune des deux principales formations, suivies de loin par le Nouveau parti démocratique avec 14% des appuis, le Parti vert (9)% et le Parti populaire du Canada (2%).

Par répartition géographique, le sondage fait état d’une avancée des Libéraux au Québec avec 41 % des appuis et une nette avance de 19 points sur les Conservateurs, tandis qu’en Ontario, cet avantage est de l’ordre de 8 points.

Avec 78 et 121 sièges respectivement, le Québec et l’Ontario, les deux provinces les mieux payées, élisent presque 60% de la députation fédérale, soit 338 circonscriptions au total.

En outre, le sondage, réalisé du 11 au 13 septembre auprès de 2.562 Canadiens âgés de 18 ans et plus, révèle que 47 % des Québécois estiment que le gouvernement Trudeau mérite une deuxième chance, contre 39 % pour la moyenne canadienne.

Les Conservateurs sont par contre mieux appréciés en Alberta avec 36 points d’avance sur les Libéraux. Ils sont aussi les grands favoris dans la région Manitoba et Saskatchewan, où ils mènent avec 22 points d’avance face à la formation libérale.

Bouton retour en haut de la page
Fermer