Le constructeur canadien Bombardier a annoncé son intention de réembaucher 11.000 employés suspendus temporairement, dans la foulée de la crise liée à la pandémie du coronavirus.

“Près de 11.000 employés devraient revenir travailler au cours des prochaines semaines dans l’ensemble des divisions Aviation et Transport, ainsi qu’au siège social”, a indiqué le constructeur dans un communiqué.

Les activités de fabrication et de service suspendues reprendront graduellement à compter du 11 mai et s’appuieront sur de nouvelles procédures pour assurer la santé et la sécurité des employés, a précisé Bombardier.

La société s’apprête à bénéficier d’un programme de subvention salariale du gouvernement canadien, à l’heure où ses activités industrielles comptent parmi les plus touchées par la pandémie du COVID-19.

Evalué à 73 milliards $, le programme de subvention salariale d’urgence a pour but d’aider les entreprises à conserver leurs employés en finançant 75% des salaires pendant une période pouvant aller jusqu’à 12 semaines, avec effet rétroactif au 15 mars dernier.

Lourdement endetté, le constructeur canadien avait annoncé sa décision stratégique de se concentrer exclusivement sur l’aviation d’affaires et de se retirer de l’aviation commerciale et de la construction ferroviaire après une perte de 1,6 milliard de dollars en 2019, contre un bénéfice de 318 millions l’année précédente.

Bouton retour en haut de la page
Fermer