Le Maroc a concédé sa deuxième défaite d’affilée, lundi, face au tenant du titre, la Tunisie, (31-24) en match comptant pour le tour principal (groupe MII) de la 24e coupe d’Afrique des nations de handball (Tunis 16-26 janvier), disputé à la salle olympique de Rades.

Les chances de qualification du sept national semblent ainsi sérieusement compromises, mais la mission des protégés de Noureddine Bouhaddioui n’est pour autant achevée avec une qualification pour le mondial d’Egypte 2021 encore en jeu.

Le Tunisien Amine Bannour a été sacré homme du match. Dans l’autre match du groupe, l’Algérie a battu le Cap Vert (25-23) et s’est qualifiée pour les demi-finales.

Le sept national avait pourtant fait une bonne entame du match. Pendant les dix premières minutes, le score était serré entre les deux équipes avant que Ryad Lakbi ne donne l’avantage aux siens.

Les poulains de Bouhadioui, se montrant sous un meilleur visage lors du premier derby nord-africain de la veille contre l’Algérie, semblaient bien en place en défense donnant du mal aux Tunisiens dans leurs attaques les poussant à la faute.

Cette domination marocaine aura été de courte durée. Les arrêtes du portier tunisien et les tirs surpuissants de son coéquipier Amine Bannour ont relancé la Tunisie et contraint le sept national à tomber dans la précipitation.

N’étant plus organisés comme ils l’étaient en début du match, les coéquipiers d’Amine Harchaoui semblaient perdre en confiance au fil des minutes. Le coach Noureddine Bouhaddioui a aussitôt demandé un premier temps mort pour le Maroc afin de donner ses consignes et remettre en place son dispositif en défense comme en attaque.

Depuis victime d’un sérieux passage à vide, le sept national a encaissé cinq buts d’affilée sans en marquer un seul dans les filets de l’excellent Makram Missaoui.

La première période se termine donc logiquement sur le score de 17-12 en faveur des Tunisiens dominateurs. En seconde période, l’expérience tunisienne a fait la différence malgré toute la bonne volonté de l’équipe marocaine de revenir au score.

En défense comme en attaque, les protégés de Bouhaddioui étaient débordés et manquaient de solutions pour freiner des Tunisiens déchaînés. Au fil des minutes, la peur de se voir éjectés de la compétition, pesait lourd sur les handballeurs marocains résignés, mais qui continuaient au courage à ne rien lâcher même si certaines de leurs tentatives étaient plutôt maladroites.

Au final, la Tunisie s’est imposée (31-24) et s’est qualifiée au bout d’un parcours jusque-là sans faute aux demi-finales, confirmant ainsi ses bonnes dispositions dans cette CAN disputée à domicile.

Pour le sept national, le podium de la CAN est maintenant très loin. Reste à jouer les matches de classements pour espérer enfin décrocher un des six billets enjeu pour le mondial.

Bouton retour en haut de la page
Fermer