nt7arko-VF

En disposant avec la manière du Cap Vert (31-25) mercredi à Radès pour le compte du 2e match du tour principal de la 24e coupe d’Afrique des nations de handball (Tunis 16-26 janvier), le Maroc n’est plus qu’à une victoire de la qualification pour le mondial.

Le prochain match serait donc le match à ne pas rater pour les protégés de Noureddine Bouhaddioui pour réaliser l’objectif qu’ils s’étaient fixé: décrocher un billet pour la coupe du monde, prévue en 2022 en Egypte.

L’autre match du groupe, opposera en fin d’après-midi (18h) la Tunisie à l’Algérie dans le troisième derby nord-africain de la CAN.

Pour revenir au match, c’est une équipe nationale des deux premiers matches de la compétition qu’on a retrouvé. Cette équipe là avait bien besoin de retrouver la confiance, des automatismes et du plaisir surtout après deux défaites de suite qui ont anéanti ses chances d’accès à son premier podium africain.

A 14h, le duo arbitral sénégalais donnait le coup d’envoi de la rencontre. Les éléments de l’équipe nationale semblaient bien lancés dans le match et les cap-verdiens restaient au coude à coude. Avec un seul but d’écart, les coéquipiers de Mohamed Zarouali butaient sur un bon gardien du Cap Vert.

Les Zerouali, Harchaoui et Ben Taleb avaient plusieurs occasions pour creuser l’écart sur des contres rapides, mais le manque de concentration et la maladresse avaient raison de ces tentatives.

Le Cap Vert en profitait même pour égaliser et prendre l’avantage grâce notamment à un très grand Leandro Semedo.

Au quart d’heure de jeu, les deux équipes sont à égalité.

Bouhaddioui lançait alors dans le jeu Mehdi Ismaili Alaoui et Ryad Lakbi qui débloquaient rapidement la situation et permettaient au Maroc de prendre trois buts d’écart grâce à des attaques ultra-rapides et des ailes efficaces.

Le sept national étaient dès lors sur un chemin ouvert s’adonnant à une vraie démonstration de force en multipliant et diversifiant les manœuvres en attaques devant une défense cap-verdienne désemparée.

Score à la mi-temps 11-17 en faveur du Maroc.

En seconde période, les protégés de Bouhaddioui, plus en confiance, continuaient à prendre le large ne perdant pas de vue l’objectif ultime de leur présence; une qualification pour le mondial d’Egypte.

Ayant ainsi porté l’écart à 7 points, Harchaoui et ses compagnons de jeu ont eu un moment de relâchement qui n’aura finalement pas duré plus que deux minutes avant que les éléments de l’équipe nationale ne reviennent encore plus forts. Cela n’était donc qu’un bref moment de répit et l’écart se stabilisait à hauteur de six buts.

Le coach Bouhaddioui demandait alors un temps mort pour re-motiver ses troupes et les rappelés à l’ordre. Et les jeux étaient faits, le sept national dispose du Cap Vert la surprise de cette 24e CAN de Handball et poursuit son chemin vers le mondial.

nt7arko-VA
Bouton retour en haut de la page
Fermer