Washington, 22/07/2019 (MAP) – Le Pentagone a annoncé un projet de mener une campagne maritime multinationale au Moyen-Orient et d’envoyer des troupes supplémentaires dans la région, alors que les tensions avec l’Iran continuent de s’intensifier.

Le Commandement central américain prépare actuellement cette campagne baptisée Opération Sentinelle, qui vise à garantir la liberté de navigation “à la lumière des récents événements survenus dans la région du golfe Persique”, a déclaré le ministère américain de la défense.

L’objectif de la campagne est d’atténuer les tensions dans les eaux internationales, en particulier dans le golfe Persique, le détroit d’Ormuz, le détroit de Bab el Mandeb et le golfe d’Oman, a précisé le Pentagone.

“Ce cadre de sécurité maritime permettra aux pays d’escorter leurs navires tout en tirant parti de la coopération des pays participants pour la coordination et l’amélioration de la sensibilisation et de la surveillance du domaine maritime”, ajoute la même source dans un communiqué.

Lors d’une audition devant le Congrès cette semaine, le candidat au poste de secrétaire à la Défense Mark Esper avait évoqué cette opération, tout en confirmant qu’il avait commencé à envoyer des troupes américaines en Arabie Saoudite pour contrer toute menace de l’Iran.

Le Pentagone n’a pas précisé le nombre de troupes qu’il allait envoyer dans la région, mais The Hill, la gazette du Congrès, croit savoir que 500 soldats seraient envoyées en Arabie Saoudite.

Selon la presse US, ce projet de campagne maritime devrait être coordonné avec les alliés des Etats-Unis en Europe, en Asie et au Moyen-Orient.

Cette décision intervient alors que les corps des Gardiens de la révolution iraniens ont déclaré vendredi avoir saisi un pétrolier britannique dans le détroit d’Ormuz, un jour après que Téhéran a annoncé qu’il avait appréhendé un autre pétrolier battant pavillon panaméen le week-end dernier dans la même voie navigable après des soupçons de contrebande de pétrole.

Bouton retour en haut de la page
Fermer