Un doublé de Pierre-Emerick Aubameyang, sur deux passes décisives de Bukayo Saka, a permis à Arsenal de franchir l’obstacle Benfica au forceps (1-1, 3-2), jeudi, en 16e de finale retour de Ligue Europa.

Les Londoniens peuvent vraiment remercier le tandem qui leur a évité une cruelle désillusion, alors qu’ils avaient réussi à prendre les devants.

Une superbe ouverture de Saka entre les lignes avait trouvé Aubameyang qui avait piqué le ballon au dessus du gardien Helton Leite (1-0, 21e).

Après le 1-1 de l’aller – grâce à un but de Saka – Arsenal semblait bien parti et à l’aise dans le jeu.

Mais comme dans leurs pires périodes de derniers mois, les Gunners ont failli laisser le contrôle du match leur échapper.

Ils ont d’abord encaissé, juste avant la mi-temps, un magnifique coup-franc direct de Diogo Gonçalves en pleine lucarne (1-1, 43e).

C’est ensuite une terrible erreur défensive – une tête en retrait bien trop molle de Dani Ceballos vers Bernd Leno, mais interceptée par Rafa Silva, qui n’a eu qu’à marquer dans le but vide -, qui a donné l’avantage aux Portugais (1-2, 61e).

Mais là où Arsenal a beaucoup progressé ces derniers temps, c’est dans sa capacité de réaction et six minutes plus tard, le latéral écossais Kieran Tierney a égalisé d’une frappe croisée (2-2, 67e).

Un but insuffisant pour se qualifier, mais les hommes de Mikel Arteta ont su forcer le destin sur un centre de Saka qui a trouvé son compère de l’attaque Aumabeyang au deuxième poteau pour envoyer son équipe en huitième de finale (3-2, 87e) les 11 et 18 mars.

Bouton retour en haut de la page
Fermer