Avec Neymar, le Paris SG a retrouvé de l’éclat contre Galatasaray (5-0) mercredi en Ligue des champions. De quoi lancer un avertissement à ses adversaires avant le tirage des huitièmes lundi, où figureront aussi l’Atlético Madrid et la surprise Atalanta.

Pour clore sa phase de groupe, le PSG, déjà qualifié, n’a pas fait de détails face au club turc, dont la faiblesse défensive a été largement exploitée par le trio offensif Mbappé-Icardi-Neymar.

C’est d’abord Icardi qui a ouvert le bal, poussant au fond une offrande de Kylian Mbappé (33e) après une ouverture de “Ney”. Puis le Brésilien a décalé Pablo Sarabia, buteur d’un tir croisé (35e), et il a lancé Mbappé, buteur au ras du poteau (63e).

Entretemps, le Brésilien avait lui-même marqué, servi par une talonnade de Mbappé (47e). Et pour finir la soirée en beauté, il a offert à l’entrant Edinson Cavani, cantonné au banc de touche depuis plusieurs semaines, de tirer et de convertir un penalty qui lui fera du bien (84e).

Paris a bouclé sa phase de groupe sur un bilan quasiment parfait de cinq victoires et un nul. De quoi figurer parmi les têtes de série lundi lors du tirage des huitièmes de finale à Nyon, en Suisse, où il n’y aura que des clubs des cinq grands championnats (Espagne, Angleterre, Italie, Allemagne, France) pour la première fois dans l’histoire de la Ligue des champions.

Bouton retour en haut de la page
Fermer