La Commission électorale nationale indépendante (Céni) au Burundi a proclamé le candidat du parti au pouvoir, Évariste Ndayishimiye, vainqueur de l’élection présidentielle du 20 mai, avec 68,72 pc des voix.

Le général Ndayishimiye (52 ans) succédera ainsi au président sortant Pierre Nkurunziza qui avait décidé de ne pas se représenter pour un quatrième mandat.

Ndayishimiye devance très largement le principal candidat de l’opposition, Agathon Rwasa, président du Conseil national pour la liberté (CNL), qui a remporté 24,19% des voix, selon les résultats de ce scrutin annoncés par la Céni sur la télévision.

Bouton retour en haut de la page
Fermer