Le président burkinabé Roch Marc Christian Kaboré a été investi, lundi à Ouagadougou, pour un second mandat à la tête du Burkina Faso.

Lors d’une cérémonie solennelle qui s’est déroulée en présence de plusieurs invités, dont une dizaine de chefs d’Etat africains, le président Kaboré a notamment promis de ramener “la sécurité et la stabilité” dans ce pays d’Afrique de l’Ouest en proie à des attaques jihadistes.

“J’entends gagner le pari de la sécurité et de la stabilité de notre pays et assurer le retour des déplacés”, a déclaré M. Kaboré, 63 ans, élu en 2015 et réélu en novembre dernier pour un second mandat de cinq ans, dès le premier tour, avec 57,87% des voix.

“Ces cinq dernières années notre pays a été la cible de groupes armés terroristes dont les actions ont mis à mal nos efforts de développement, notre cohésion sociale et notre vivre ensemble”, a-t-il souligné.

Bouton retour en haut de la page
Fermer