Le gouvernement français a annoncé, lundi, des mesures de “réciprocité”, “dans les prochains jours”, à la décision de la Grande-Bretagne d’imposer une quarantaine aux voyageurs en provenance de l’Hexagone.

Face à la résurgence de l’épidémie dans l’Hexagone, les autorités britanniques imposent depuis le 15 août une quatorzaine aux voyageurs arrivant de France, mais aussi des Pays-Bas, de Malte et de Monaco, notamment.

La France va mettre en place “dans les prochains jours” des mesures de réciprocité à la quatorzaine imposée aux voyageurs arrivant en Grande-Bretagne depuis l’Hexagone, a déclaré le secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes, Clément Beaune.

“Le Royaume-Uni, de manière peu coopérative très franchement, a imposé aux voyageurs français et d’autres d’ailleurs comme les Néerlandais, une mesure de quarantaine et ce sera au menu du conseil de défense demain. Nous aurons une mesure qu’on appelle de réciprocité pour que nos amis britanniques ne ferment pas la frontière dans un seul sens”, a indiqué le responsable gouvernemental sur France 2.

Le Président français Emmanuel Macron réunit mardi un Conseil de défense qui fera le point sur l’évolution de l’épidémie du nouveau coronavirus, dans un contexte d’accélération inédite des contaminations au Covid-19 dans le pays ces dernières semaines.

La réunion sera consacrée également aux différents protocoles sanitaires mis en place dans les entreprises, les transports, les manifestations sportives ou culturelles, ainsi que dans les établissements scolaires à quelques jours de la rentrée.

En baisse constante jusqu’à début juillet, la circulation du virus est de nouveau en nette augmentation depuis la mi-juillet en France. Avec plus de 4.500 nouveaux cas quotidiens détectés ces derniers jours, soit une hausse de 43 % par rapport à la semaine précédente alors même que le taux de dépistage est stable (environ 700.000 tests par semaine).

Dimanche, 4.897 nouveaux cas de contamination au Covid-19 ont été enregistrés contre 3.602 samedi, selon un bilan des autorités sanitaires.

Bouton retour en haut de la page
Fermer