Les personnes morales marocaines (PMM) ont représenté, au troisième trimestre de 2022, 39% du volume global des transactions réalisé sur le compartiment “actions” du marché central de la Bourse de Casablanca, ressort-il d’un rapport de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC).

“La structure des investisseurs en Bourse durant le troisième trimestre 2022 reste marquée par le poids des personnes morales domestiques. Sur le marché actions du compartiment central, les personnes morales marocaines concentrent 39% du volume de ce troisième trimestre avec presque la même part que le trimestre précédent et les OPCVM représentent 37% du volume, en baisse de 3 points de pourcentage par rapport au deuxième trimestre 2022”, indique l’AMMC dans son rapport sur le profil des investisseurs en Bourse au T3-2022.

Les personnes physiques marocaines interviennent pour 12% et les personnes morales étrangères représentent 10%, en progression de 4 points de pourcentage de plus qu’en T2-2022, relève la même source.

Ledit rapport fait ressortir que le volume trimestriel global des échanges sur les marchés central et de blocs s’est établi à 8 milliards de dirhams (MMDH) au 3ème trimestre 2022, contre 14,2 MMDH à la même période en 2021, en baisse de 44%.

Par marché, les échanges sur le compartiment central totalisent un montant de 5,5 MMDH, soit 68% du volume global tandis que les transactions de blocs représentent 32%, soit 2,5 MMDH.

Pour ce qui est du marché obligataire, il a enregistré durant ce trimestre, un volume transactionnel de 82 millions de dirhams (MDH), réparti entre le marché central (33,6%) et le marché de blocs (66,4%).

Côté indicateurs, les indices de la Bourse de Casablanca ont connu une évolution contrastée au troisième trimestre 2022.

Le rapport de l’AMMC fait savoir qu’après la hausse enregistrée durant le mois d’août et qui s’est maintenue jusqu’au 26 septembre 2022, les deux indices se sont respectivement repliés de 4,75% pour le MASI et de 4,71% pour le MSI20 au cours des quatre dernières séances boursières du mois de septembre, portant ainsi leurs niveaux respectifs depuis le début de l’année à -13,1% et à – 13,7%.

Bouton retour en haut de la page
Fermer