Le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, Nasser Bourita, a eu lundi un entretien par visioconférence avec le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement de la République du Burundi, Albert Shingiro, dans le cadre des excellentes relations de solidarité et de concertation maroco-burundaises.

Lors de cet entretien, les deux ministres se sont réjouis de la qualité des relations bilatérales, marquées du sceau de la fraternité et de la solidarité grâce à la volonté éclairée des Chefs d’Etat des deux pays frères, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.

Ils ont également exprimé leur satisfaction quant aux résultats fructueux des échanges de visites de haut niveau réalisés et qui devront être traduits, éminemment, par l’ouverture officielle d’une Ambassade du Royaume du Maroc résidente au Burundi, poursuit la même source.

Les deux parties ont, par ailleurs, mis l’accent sur l’importance de promouvoir davantage des consultations politiques régulières sur les questions bilatérales, régionales et internationales d’intérêt commun, tout en se félicitant de la parfaite concordance de leurs points de vue par rapport aux différents sujets abordés.

Fortement attachée au principe du respect de la souveraineté des Etats, la partie burundaise a réitéré son appui aux initiatives du Secrétaire Général des Nations Unies et du Conseil de Sécurité ainsi que celle du Royaume du Maroc devant mener à un règlement définitif du différend autour du Sahara. Elle a également réaffirmé son soutien au rôle exclusif des Nations Unies en vue de parvenir à une solution politique durable de ce différend et à la Décision 693 adoptée par le Sommet de l’UA à Nouakchott en 2018.

MM. Bourita et Shingiro ont également insisté sur l’importance de renforcer la communication et la coordination dans les différentes plateformes multilatérales (UA, ONU…etc), afin de rendre plus homogènes les actions diplomatiques entreprises au niveau de ces instances avec les positions officielles adoptées par les deux pays sur les différentes questions d’intérêt commun.

Les deux parties ont convenu de soutenir leurs candidatures respectives au sein des organisations régionales et internationales, dont le Maroc et le Burundi sont membres, ajoute le communiqué.

Elles ont fait part, en outre, de leur détermination à forger un partenariat ambitieux touchant à de nombreux domaines de coopération, se réjouissant, à cet égard, de l’adoption par les deux pays de la feuille de route de coopération couvrant la période 2021-2024.

De même, les deux ministres ont souligné l’importance de se doter d’un Conseil d’Affaires Maroc-Burundi en vue de promouvoir leurs échanges commerciaux.

Bouton retour en haut de la page
Fermer