Les élections présidentielles et législatives au Botswana, qui se sont déroulées mercredi, ont été remportées par le président botswanais sortant, Mokgweetsi Masisi, et son Parti démocratique du Botswana (BDP), a annoncé vendredi le juge en chef du pays.

Le BDP de Masisi a atteint les 29 circonscriptions requises, sur un total de 57, pour former le gouvernement, a précisé le juge en chef du pays, qui supervise la tenue des élections conformément à la Constitution.

Le Botswana compte une population de deux millions d’habitants, dont 1,5 million ont le droit de voter. La Commission électorale indépendante (CEI) avait annoncé que 1,2 million de personnes s’étaient inscrites pour le scrutin de cette semaine et qu’elles devaient voter dans 2.244 bureaux de vote dans le pays et 36 à l’étranger.

Le parti d’opposition Umbrella for Democratic Change a obtenu 12 circonscriptions, le Front patriotique du Botswana – soutenu par l’ancien président Ian Khama – a remporté trois sièges, tandis que l’Alliance pour les progressistes en décroché un seul.

Le dépouillement des bulletins de vote n’est pas encore terminé, avec 12 circonscriptions encore à pourvoir.

Au pouvoir depuis l’indépendance de ce pays d’Afrique australe il y a cinq décennies, le Parti Démocratique devra se retrousser les manches pour conduire la transformation de l’économie de ce pays, qui réalisait d’importants taux de croissance depuis l’indépendance en 1966.

Il s’agit d’une transformation qui s’impose dans cette ancienne colonie britannique, plus que jamais appelée à réussir sa diversification économique pour se défaire de sa dépendance d’une seule commodité, le diamant.

Bouton retour en haut de la page
Fermer