Les élections générales en Bolivie, reportées pour cause de la pandémie de Covid-19, auront lieu le 6 septembre, a annoncé mardi le président de l’Autorité électorale, Salvador Romero, suite à un accord entre les forces politiques du pays.

A cet effet, le Tribunal suprême électoral (TSE) va envoyer au Parlement un projet de loi qui “prévoit la tenue d’élections générales le 6 septembre”, a-t-il déclaré à propos de ce scrutin prévu initialement le 3 mai.

La Bolivie est dirigée depuis plusieurs mois par Jeanine Añez, une sénatrice de droite devenue présidente par intérim après la démission en novembre 2019 du président Evo Morales, qui vit désormais en exil en Argentine.

Evo Morales, qui était au pouvoir depuis 2006, s’était proclamé vainqueur du scrutin présidentiel du 20 octobre 2019 pour un quatrième mandat contesté. Après des semaines de manifestations populaires, il a finalement démissionné le 10 novembre et quitté la Bolivie.

Le pays andin de 11 millions d’habitants a enregistré à ce jour plus de 10.000 cas de contamination au Covid-19 et plus de 300 décès, des chiffres en croissance soutenue, au moment où l’activité économique a redémarré depuis lundi, dans plusieurs grandes villes.

Bouton retour en haut de la page
Fermer