Une convention-cadre pour la création d’un Centre de formation dédié à l’Eco-Construction et le second œuvre traditionnel a été signée, mercredi à Benguérir, entre la Province de Rehamna, l’Office de Formation Professionnelle et de Promotion du Travail (OFPPT) et l’Association “Initiative Féminine de Rhamna” (AIFR), avec comme objectif de préserver la richesse du patrimoine architecturale, et permettre à cette province de se hisser à un niveau d’excellence en matière d’écotourisme et de développement durable.

Signée par la directrice générale de l’OFPPT, Mme Loubna Tricha, le gouverneur de la Province de Rehamna, M. Aziz Bouignane et la présidente de l’AIFR, Mme Rahma Rkik, cette convention visant à créer le premier Centre de formation dédié aux métiers de l’éco-construction au niveau national, permettra de faire émerger Rehamna en tant que produit labéllisé dans la chaine de valeur du développement territorial et contribuera à l’atteinte d’une conscience environnementale collective.

Cette convention vient aussi traduire la volonté de l’OFPPT de dispenser des formations respectant les spécificités territoriales et de s’ouvrir sur de nouveaux métiers liés à l’environnement et au développement durable.

Ce centre, qui démarrera incessamment, vise à répondre aux besoins des entreprises et du secteur public dans le secteur de l’éco-construction et de l’architecture durable et à œuvrer en vue de garantir un développement durable créateur d’emplois

Le Centre, qui dispensera une formation aux métiers de la construction en terre, la construction en pierres et le second œuvre traditionnel (revêtement, plâtre, peinture écologique, menuiserie bois et métallique traditionnelle), aura pour missions la formation de compétences par l’organisation de cours intensifs et de stages théoriques et pratiques adressés à différentes catégories d’âges et de profils, la participation aux activités de coopération technique internationale, la capitalisation des connaissances et leur diffusion par la création de supports, et l’élaboration de documents techniques, de Guides des règles de l’art, de produits ou de procédés constructifs intégrant les matériaux locaux.

En vertu de cette convention, l’OFPPT sera chargé du montage structurel et pédagogique dudit Centre, le développement des programmes de formation, l’équipement, matériel et outillage de production, la formation Initiale et la gestion de cette structure de formation, alors que la province de Rehamna mobilisera le foncier pour la construction du bâtiment et financera les études et les travaux de construction.

De son côté, l’AIFR sera chargée de la construction du centre dans le cadre du projet “Tamkeen Li Tanmia”, objet de la convention conclue entre l’Agence Française de Développement (AFD) et l’Association, initiée par la Province de Rhamna.

Intervenant à la cérémonie de signature de cette convention, M. Bouignane, a relevé que la Province de Rehamna se caractérise par une prédominance du monde rural, avec 689 villages d’où, l’importance de mettre le développement du village au coeur des préconisations des politiques de développement territorial, dans le but de préserver un patrimoine très riche notamment en matière d’architecture traditionnelle et d’habitat rural.

M. Bouignane a rappelé les initiatives lancées dans ce domaine, au niveau provincial, avec la mise en place de coopératives d’écoconstruction et la conception de formations de haut niveau dispensées dans l’école d’architecture au sein de l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P), outre l’organisation par l’IRESEN, d’un grand concours sur l’éco-construction.

“Ce partenariat avec l’OFPPT autour de métiers de l’Eco-Construction, a-t-il poursuivi, va aider à sauvegarder et à valoriser notre spécificité et en faire un atout de taille pour notre développement socio-économique”, relevant que le lancement de ce Centre avec l’OFPPT est une première à l’échelle nationale, à même d’intégrer le bâti rural traditionnel dans le développement durable.

De son côté, Mme Tricha, s’est félicitée de la conclusion de ce partenariat au service du développement socioéconomique et du renforcement des compétences des jeunes de cette partie du territoire national, relevant que cette convention traduit la nouvelle approche de l’OFPPT qui vise à inverser les pratiques pour aller vers une logique d’offre de formation réellement induite par la demande.

Cette approche initiée avec les professionnels, le secteur privé et les régions, vise la restructuration de l’offre de formation au niveau de la province pour répondre fidèlement aux besoins réels des territoires ainsi que l’initiation de trois projets structurants (une nouvelle école de Coding, qui démarrera dès septembre 2021, le démarrage effectif de deux formations dans les métiers de l’audiovisuel, la construction du premier centre de formation dédié aux métiers de l’éco-construction qui démarrera incessamment).

Pour sa part, la présidente de l’AIFR, Mme Rahma Rkik a souligné que ce Centre est de nature à donner une nouvelle impulsion à certains métiers de construction qui sont en voie de disparition, mettant en relief la beauté architecturale de la construction écologique traditionnelle (en terre et en pierre entre autres).

Bouton retour en haut de la page
Fermer