Le président élu américain Joe Biden a appelé lundi à moderniser les forces militaires américaines pour contrer la menace d’attaques dans le cyber-espace à la suite d’un piratage massif de plusieurs agences gouvernementales qui a été découvert au début du mois.

“Nous devons être capables d’innover et de repenser nos défenses contre les menaces croissantes dans de nouveaux domaines comme le cyber-espace”, a déclaré Biden lors d’une conférence de presse à la suite d’un briefing des responsables du renseignement et de la défense sur les questions de sécurité nationale.

Biden a notamment souligné la nécessité de relever les défis posés par la Russie et la Chine, notant qu’il serait impératif de “moderniser nos priorités de défense pour mieux dissuader les agressions à l’avenir, plutôt que de continuer à surinvestir dans les systèmes existants conçus pour faire face aux menaces du passé”.

Le président élu a cité en particulier le piratage récemment découvert de la société informatique SolarWinds, attribué par le renseignement américain à des pirates russes, tout en appelant à des changements dans les efforts de défense nationale.

L’incident, en cours depuis mars mais signalé pour la première fois par la presse plus tôt ce mois-ci, est rapidement devenu l’un des pires cyber-incidents de l’histoire des États-Unis après que SolarWinds eut révélé qu’environ 18.000 de ses clients avaient été compromis à la suite de mises à jour logicielles piratées.

Les clients de SolarWinds comprennent la majorité des agences fédérales et des grandes entreprises américaines du Fortune 500, avec des groupes tels que le Département du Trésor, le Département de l’énergie et son Administration nationale de la sécurité nucléaire, ainsi que le Département d’État.

Biden a décrit la semaine dernière l’incident comme une “attaque” qui constituait un “risque grave pour notre sécurité nationale”.

Bouton retour en haut de la page
Fermer