Le candidat démocrate à la présidentielle américaine de novembre, Joe Biden a annoncé mardi qu’il désignera sa colistière la semaine prochaine.

Depuis des mois, Biden maintient le suspens sur l’identité de sa candidate à la vice-présidence bien qu’il s’est engagé depuis mars dernière à choisir une femme.

“J’aurai fait un choix au cours de la première semaine d’août, et je promets que je vous ferai savoir quand je le ferai”, a déclaré Biden aux journalistes lors d’une rare session de questions-réponses après un discours dans son fief dans l’Etat du Delaware.

L’ancien vice-président de Barack Obama n’a pas confirmé s’il rencontrerait en personne les finalistes pour le poste, dans le contexte actuel de la crise sanitaire.

Les spéculations se sont intensifiées tout au long de l’été sur l’identité de celle qui devra l’épauler dans son duel pour la Maison Blanche face au ticket Trump-Pence.

S’il est élu, Biden, 77 ans, ne devra probablement pas briguer un second mandat, et beaucoup d’analystes considèrent que sa colistière pourrait devenir le porte-étendard de l’avenir du Parti démocrate.

Parmi les candidates dont les noms sont le plus souvent évoqués pour briguer ce poste figurent les sénatrices et ex-candidates à l’investiture du parti démocrate, Kamala Harris et Elizabeth Warren, l’ancienne conseillère à la Sécurité nationale et ambassadeur des Etats-Unis à l’ONU sous l’administration Obama, Susan Rice, outre les deux élues afro-américaines de la Chambre des représentants, Val Demings et Karen Bass.

Outre ces favorites, l’on peut citer également Michelle Lujan Grisham, gouverneure du Nouveau Mexique depuis 2019, Tammy Duckworth, la sénatrice de l’Illinois, Tammy Baldwin, sénatrice du Wisconsin, Gretchen Whitmer, gouverneur du Michigan ainsi que Stacey Abrams, ancienne candidate malheureuse au gouvernorat de Géorgie en 2018.

Bouton retour en haut de la page
Fermer