Le Fonds africain de développement (FAD) vient d’approuver une subvention de 9,5 millions de dollars américains, en vue du financement du projet d’appui au développement de la filière anacarde et de l’entrepreunariat agricole au Bénin, rapportent lundi des médias locaux.

Ce projet est destiné à contribuer à la réduction de la pauvreté à travers l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Il va favoriser le développement de entrepreneuriat agricole, l’accroissement durable des revenus des acteurs de la filière anacarde ainsi que l’amélioration notable de la productivité.

Ainsi, près de 20.000 hectares de plantations et 30.000 producteurs ou prestataires de service seront impactés dans six communes du département des Collines (au Centre du pays).

Selon une note du ministère béninois de l’Agriculture et de l’élevage, l’ambition du gouvernement est de rendre la filière anacarde, deuxième culture d’exportation du Bénin après le coton, plus compétitive et performante au plan organisationnel et économique.

Il s’agit, explique cette note, de créer les conditions favorables à l’accroissement de la production en la faisant passer de 120.000 tonnes en 2015 à 300.000 tonnes l’an à l’horizon 2021, à la promotion des unités de transformation et au renforcement des capacités organisationnelles des acteurs pour la mise en marché de produits de qualité marchande.

Bouton retour en haut de la page
Fermer