“Iftar en internat”, un service d’alimentation mis en place par l’AREF de Béni Mellal-Khénifra dans les lycées de la région à l’occasion du mois béni du Ramadan, est une action sociale phare qui a pour objectif de contribuer à l’épanouissement des élèves des zones rurales et montagneuses poursuivant leurs études dans les établissements internes.

Ce service mis en place dans quelque 108 internats, dont 22 écoles communautaires, propose aux bénéficiaires une alimentation riche et variée à l’occasion du mois béni du Ramadan participant ainsi à l’épanouissement scolaire des élèves et favorisant leur apprentissage dans un climat familial chaleureux et propice à leur évolution.

Il s’agit là d’une démarche d’excellence entreprise par l’AREF dans le cadre des efforts déployés par le ministère de tutelle pour améliorer les services de soutien social, dans le souci de garantir l’équité et de l’égalité des chances, et de réduire les effets des difficultés socio-économiques et géographiques qui impactent la scolarité des élèves des zones lointaines, notamment en renforçant les domaines de la restauration scolaire et les internats.

Le Lycée technique Mohammed V de Béni Mellal fait partie de ces établissements de la région qui proposent ce nouveau service. Ainsi, les élèves issus des zones rurales et montagneuses poursuivant leurs études dans ce lycée ont droit à des repas de Ftour, un dîner et un S’hour. Les plats proposés sont riches et variés et il y en a pour tous les goûts (viandes, poisson, légumes, potages et autres) ont affirmé dans des déclarations à la MAP, plusieurs lycéens de cette école d’excellence qui regroupe les meilleurs élèves dans les spécialités scientifiques et mathématiques de la région.

Dans ce sens, et afin d’améliorer les services d’alimentation et d’hébergement dans les internats et cantines de la région, en particulier pendant le mois béni du Ramadan, et à la lumière des circonstances exceptionnelles liées à la pandémie “Covid-19”, l’AREF de Béni Mellal-Khénifra a adopté un ensemble de mesures visant garantir la propreté du matériel et ustensiles utilisés dans les cantines et internats de ces écoles pour éviter tout risque de contamination au Covid-19.

Au Lycée Mohammed V, la direction a opté pour des repas individuels pour chaque élève avec le recours notamment à des élèves lauréats des écoles hôtelières de la ville pour assurer le service. L’établissement a également procédé à la mise en place de panneaux de signalisation et à la distanciation physique en limitant le nombre d’élèves dans chaque table.

Dans une déclaration à la MAP, le directeur provincial de l’Education Nationale à Béni Mellal, Hamid Chegraoui a indiqué que cette action phare de l’AREF de Béni Mellal-Khénifra s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions de la loi-cadre 51-17 relative au système d’éducation, de formation et de recherche scientifique.

M. Chegraoui a fait savoir que dans le cadre des efforts consentis par l’AREF pour garantir une école de qualité au niveau de la région, plusieurs internats verront le jour dans plusieurs provinces de la région d’une capacité litière de 1.460 unités dans l’objectif de favoriser les services sociaux et de prise en charge des élèves.

A travers cette action phare, l’AREF de Béni Mellal-Khénifra entend contribuer à la promotion d’une école de qualité basée sur l’égalité des chances et la lutte contre la déperdition scolaire notamment dans certaines communes éloignées et reculées de la région qui connaissent un taux élevé de décrochage dû à l’éloignements des établissements scolaires ou encore à l’absence de prise en charge et des services du transport scolaire.

 

Bouton retour en haut de la page
Fermer