Le président de l’Organisation pour la Sécurité et la coopération en Europe (OSCE), Edi Rama, a dénoncé vendredi la situation au Bélarus, exhortant Minsk à le laisser entreprendre une médiation.

Intervenant à l’ouverture à Vienne d’une réunion spéciale du Conseil permanent de l’OSCE sur la situation au Bélarus, Edi Rama a rappelé que sa proposition de médiation adressée le 17 août au président du Bélarus Alexandre Loukachenko, est toujours valable.

“Nous pouvons jouer un rôle et aider au dialogue. Donnez une chance à cette offre”, a-t-il dit en présence de délégués des 57 pays membres de l’organisation, dont le siège est à Vienne, en Autriche.

Le Bélarus est le théâtre de manifestations quotidiennes et d’un mouvement de grève déclenchés à l’appel de l’opposition. Celle-ci rejette les résultats de la présidentielle du 9 août qui donnent M. Loukachenko gagnant avec 80% des voix.

Les observateurs de l’OSCE n’étaient pas présents le jour du scrutin, faute d’avoir été invités à temps.

Bouton retour en haut de la page
Fermer