Rabat – Intégrer des joueurs jeunes et d’autres expérimentés au sein de l’équipe nationale de basketball permettra de créer un groupe compétitif, a indiqué, lundi à Rabat, l’entraîneur de l’équipe nationale de Basketball, Naoufal Uariachi.

“Ce stage de préparation pour disputer la deuxième phase des qualifications pour le FIBA AfroBasket 2021 est d’une importance capitale car il permet de poursuivre la construction d’une équipe du futur et d’atteindre l’objectif de la qualification à l’AfroBasket qui aura lieu au Rwanda”, a souligné le sélectionneur national dans une déclaration à la MAP en marge du début de cette concentration.

Il a mis l’accent sur le bon niveau physique des joueurs “au vu des conditions générales du basketball marocain”, estimant que la bonne condition physique des joueurs permettra de limiter les blessures qui ont impacté l’équipe nationale lors de la première phase qui s’est déroulée en Alexandrie, en Égypte.

“Nous sommes très optimistes sur nos chances de qualifications pour l’AfroBasket 2021”, a-t-il relevé, ajoutant que le nouveau bureau fédéral considère la qualification à cette compétition comme un objectif primordial.

Pour Mohamed Choua, capitaine de la sélection nationale, “les préparatifs se déroulent dans de bonnes conditions et tous les éléments de l’équipe nationale sont déterminés à obtenir de bons résultats lors des prochaines échéances”.

Selon lui, l’arrivée de joueurs internationaux expérimentés est susceptible de donner un nouvel élan au jeu de l’équipe nationale, rappelant que les éléments nationaux sont conscients de leur responsabilité pour réaliser un résultat satisfaisant lors du déplacement en Tunisie pour la 2e phase des qualifications.

De son côté, l’international Mohamed Aboussalam, qui évolue dans le club français de Cambrai, a indiqué que le Maroc dispose d’une jeune équipe qui entame la prochaine période avec une nouvelle philosophie, estimant que le groupe est compétitif pour pouvoir décrocher le billet qualificatif pour le FIBA AfroBasket 2021.

Les joueurs sont entourés d’un staff très professionnel, a-t-il fait savoir, notant que les préparatifs se déroulent dans de bonnes conditions permettant d’avoir une vision optimiste pour la suite des compétitions à venir.

Les trois premières équipes des cinq groupes engagés dans cette 2e phase de qualification décrocheront leur billet pour la phase finale prévue au Rwanda au cours de cette année.

Bouton retour en haut de la page
Fermer