Le ministre de la Communication et des Média, Porte-parole du gouvernement, Ange-Maxime Kazagui a déclaré mercredi 3 juin 2020 à Bangui, que le gouvernement centrafricain s’organise pour produire dix millions de masques de manière à distribuer à chaque Centrafricain afin de lutter contre la propagation du COVID-19, lors d’une conférence de presse périodique.

Le ministre de la Communication et des Média Ange-Maxime Kazagui
Cinq points ont fait l’objet de cette rencontre avec les professionnels des médias notamment l’évolution de la pandémie du coronavirus, les situations dans les villes d’Obo et Ndélé ainsi que la question du chef rebelle Sidiki et l’arrestation d’Abdoulaye Miskine au Tchad.

Abordant le 1er point, le ministre Kazagui a indiqué que la République Centrafricaine compte à ce jour 1173 personnes testées positives du COVID-19, dont la transmission locale a pris le dessus du mode de contamination dans le pays.

Selon lui, le gouvernement par la voix du ministre de la Santé a recommandé aux compatriotes centrafricains de prendre toutes les mesures pour se protéger eux-mêmes et protéger les autres, à travers les simples mesures de protection, la distanciation et très bientôt le port obligatoire de masque.

En ce qui concerne la situation d’Obo, le membre du gouvernement a salué une bonne entente entre le chef de l’EUTM et le chef des opérations de la MINUSCA qui ont accompagné le chef d’Etat-major des FACA à Obo pour remonter le moral des troupes qui ont mis en déroute les éléments de l’Union pour la Paix en Centrafrique (UPC), sécuriser la ville d’Obo et protéger les populations.

S’agissant de la situation de Ndélé, il a fait savoir que le gouvernement a envoyé des FACA dans cette région, relevant que le conflit à Ndélé est intercommunautaire, car, il y a six communautés qui se sont engagées dans le conflit.

« Récemment, l’une de ces communautés a fait appel au Premier ministre afin qu’il puisse organiser des rencontres de réconciliation. Et dans les jours qui viennent, le chef du gouvernement va organiser une visio-conférence avec les responsables communautaires afin de ramener la paix à Ndélé », a souligné Ange-maxime kazagui.

Pour le chef du groupe Retour, Réclamation et Réhabilitation (3RR) Sidiki, le ministre a fait savoir que le gouvernement et les partenaires lui ont envoyé de sévères mises en garde après son départ de l’Unité spéciale mixte de sécurité (USMS) et relativement à certains mouvements qui ont été signalés. Le gouvernement et les partenaires attendent que Sidiki revienne dans le droit chemin.

Le dernier point axé sur l’affaire d’Abdoulaye Miskine qui est arrêté au Tchad, où il est présenté à un juge d’instruction et mis sous mandat de dépôt à Ndjamena, le ministre Kazagui a expliqué que les autorités centrafricaines ont demandé son extradition vers la République Centrafricaine, mais le gouvernement tchadien estime que l’inculpé soit jugé au Tchad, car il a commis beaucoup d’exactions sur les ressortissants tchadiens et les personnes vivant sur le sol tchadien.

Suivant le Porte-parole Ange-Maxime kazagui, Abdoulaye Miskine est réclamé à la fois par la justice tchadienne et centrafricaine et aussi par la Cour pénale internationale, tout en soutenant que le gouvernement centrafricain reste en dialogue avec les juridictions tchadiennes pour faire prospérer sa demande d’extradition

Bouton retour en haut de la page
Fermer