Les épreuves de la session normale de l’examen national unifié du baccalauréat ont débuté, mardi, dans de bonnes conditions, a affirmé la directrice provinciale du ministère de l’Education nationale, de la formation professionnelle et de la recherche scientifique de Ain Chock, Latifa Lamalif.

Tous les moyens ont été mobilisés en vue de réussir cette échéance, a souligné Mme Lamalif dans une déclaration à la MAP, rappelant que 25 centres d’examen ont été mis en place.

La journée a commencé à 05H30 en procédant à la remise des copies des épreuves (filières scientifique, technique et professionnelle) aux responsables des centres d’examen, a-t-elle indiqué, ajoutant que les autorités sécuritaires ont accompagné le déroulement de l’opération depuis le début jusqu’à l’étape finale.

Compte tenu de la situation sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19, plusieurs mesures préventives ont été mises en place, a rappelé la responsable, précisant que ces mesures prévoient notamment la désinfection de l’ensemble des espaces d’examen et de correction et le respect des règles de distanciation.

Le nombre des candidats aux épreuves de la session normale de l’examen national unifié du baccalauréat s’élève à 6000 au niveau de la direction provinciale du ministère de l’Education nationale, de la formation professionnelle et de la recherche scientifique de Ain Chock.

Bouton retour en haut de la page
Fermer