Le ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, Abdelkader Amara, a procédé, samedi, à l’inauguration de 2 gares de péage, nouvelle génération, au niveau de l’autoroute Casablanca-Berrechid, lors d’une visite pour s’informer des travaux en cours sur ce tronçon autoroutier dont le taux de réalisation a dépassé 60 pc.

La visite a concerné les 2 nouvelles gares dotées d’un nouveau système de péage, Berrechid-Nord au PK21 et Berrechid-Est au PK33 de l’autoroute Casablanca-Berrechid, ainsi que d’autres chantiers de la Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM), notamment l’état d’avancement des travaux de triplement de l’autoroute Casablanca-Berrechid, et le projet de construction d’un pont métallique au PK12.

M. Amara à déclaré à la presse, à cette occasion, qu’en dépit de la pandémie du nouveau coronavirus, l’ADM poursuit toujours les travaux au niveau de cet axe autoroutier à forte affluence, ce qui a nécessité d’y introduire des améliorations pour assurer davantage de sécurité aux usagers.

Le coût global du projet de triplement de l’autoroute Casablanca-Berrechid s’élève à 1 milliard 700 mille dh, a-t-il précisé, notant que la nouvelle génération de gares de péage permettra de réduire le nombre de gares et de gagner du temps.

Le ministre n’a pas manqué de saluer les efforts déployés par les cadres de l’ADM, des experts et ingénieurs marocains pour que ces projets de développement voient le jour, dans le respect des normes internationales et à un coût raisonnable, tout en se félicitant du savoir-faire des sociétés marocaines en matière de génie civile.

De son côté, le directeur général de l’ADM, Anouar Benazzouz, a souligné le grand d’intérêt de cette autoroute reliant la ville de Casablanca au sud du Maroc, en particulier Marrakech, Agadir et Béni Mellal.

Les 2 nouvelles gares de péage, qui seront opérationnelles mardi prochain à partir de 11h00, contribueront à réduire le nombre d’arrêts, a-t-il précisé, relevant que les usagers de cette autoroute en provenance des 3 villes n’auront à s’arrêter qu’une seule fois à leur arrivée à Casablanca.

Le triplement a concerné au début l’axe Ain Harrouda-Berrechid, dans l’attente du lancement prochain de deux autres axes au niveau de Berrechid dont les travaux de réalisation ont franchi de grandes étapes, a-t-il rappelé.

Les travaux de ce projet de réaménagement des gares de péage ont nécessité un investissement global de 40 millions de DH sur une période de 5 mois.

Il s’agit de la suppression de la gare de péage de Berrechid-Sud située au PK34 de l’axe autoroutier Casablanca-Agadir, de la suppression de la gare Berrechid-Est située au PK5 de l’axe autoroutier Berrechid-Béni Mellal, de la création de deux nouvelles gares de péage, la première au niveau de la bretelle d’entrée de Berrechid-Nord et la deuxième au niveau de l’échangeur de Berrechid-Sud.

Bouton retour en haut de la page
Fermer